Présentation


Snezana Markovic Depuis la fondation du Conseil de l’Europe en 1949, ses États membres sont « attachés aux valeurs spirituelles et morales qui sont le patrimoine commun de leurs peuples et qui sont à l’origine des principes de liberté individuelle, de liberté politique et de prééminence du droit, sur lesquels se fonde toute démocratie véritable » (Statut du Conseil de l’Europe). Toutes les entités du Conseil de l’Europe œuvrent pour ces principes fondamentaux.

La Direction générale de la démocratie a pour mandat global d’appuyer l’action du Conseil de l’Europe dans les domaines qui revêtent une importance cruciale pour la garantie d’une démocratie pérenne et le respect de la dignité humaine, à savoir :

  • • assurer le respect de la dignité humaine de chacun, sans discrimination aucune, en se fondant sur les principes des droits de l’homme ;
  • • améliorer le fonctionnement des institutions démocratiques et veiller au respect des principes de la démocratie et des droits de l’homme ;
  • • renforcer les compétences démocratiques des citoyens et leur volonté de prendre part au processus démocratique ;
  • • gérer de façon démocratique la diversité inhérente aux sociétés européennes dans un esprit de solidarité et de tolérance fondé sur les principes du Conseil de l’Europe en matière politique et juridique.

Ces priorités politiques se traduisent dans les principes, les programmes et projets pour lesquels le Conseil de l’Europe met à profit son champ d’action, son savoir-faire et son rayonnement paneuropéens sans équivalent. La Direction générale de la démocratie intervient dans des domaines tels que :

  • • l’égalité entre les femmes et les hommes ; la lutte contre la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle ou l’identité sexuelle ; la lutte contre la traite des êtres humains ; la lutte contre la violence faite aux femmes et aux enfants et la violence domestique ; la protection des droits de l’enfant ; l’action contre le racisme et l’intolérance ; la protection des minorités nationales et des langues régionales ou minoritaires ; les politiques en faveur de la cohésion sociale ; la promotion des principes éthiques et de l’État de droit dans le sport ;
  • • la bonne gouvernance et les réformes des administrations ; la transparence et la participation ; la préparation et la tenue d’élections libres et équitables ; la gestion de la diversité culturelle ; les politiques relatives à la culture et au patrimoine ; le paysage et la gouvernance territoriale démocratique ;
  • • la promotion d’une éducation de qualité ; l’éducation à la citoyenneté démocratique et l’éducation aux droits de l’homme ; la formation des professionnels de l’éducation et des leaders de jeunesse ; les politiques linguistiques.

jeunes La Direction générale de la démocratie élabore et met en œuvre des programmes et des politiques ciblés et des dispositifs normatifs. Elle assure le suivi d’un certain nombre de conventions européennes et gère plusieurs accords partiels au sein desquels certains États membres du Conseil de l’Europe et souvent d’autres pays coopèrent sur un sujet donné.

La Direction générale se compose de :

Dans ses domaines de compétences, la DGII coopère régulièrement avec les gouvernements nationaux et avec des partenaires extérieurs de premier plan, parmi lesquels des pouvoirs locaux et régionaux, des organisations de la société civile et d’autres institutions internationales, notamment l’Union européenne.

Snezana Markovic


Action prioritaire en 2014-2015

Index de A à Z

Organigramme