Toute l'actualité

Dossier

50th anniversary of pioneering scheme behind Europe’s only biodiversity treaty

Article by the Council of Europe’s Director General of Democracy, Snežana Samardžić-Marković


"In the run-up to the 21st United Nations Climate Change Conference in Paris, later this year, pressure is mounting on governments to take radical action to safeguard the environment."

Article published on NEWEUROPE website.


 

Autres articles


 

Vidéo

Châtiments corporels à l’école: comment deux parents ont décidé de changer les choses


Le châtiment corporel était une pratique courante et juridiquement valide dans de nombreux pays d'Europe au 20e siècle. En Ecosse, le châtiment corporel impliquait de frapper la paume de la main d’un élève avec une lanière de cuir appelée un «martinet». En 1976, deux parents vivant en Ecosse ont déposé une plainte devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme à ce sujet. En 1986, la Cour a statué que le Royaume-Uni devait respecter les objections des parents concernant les châtiments corporels à l’école. L’affaire « Campbell et Cosans c le Royaume-Uni » est importante, car elle était la première à examiner s’il était acceptable que l’on inflige des châtiments corporels aux enfants à l’école. Le jugement a entraîné l’abolition des châtiments corporels dans tous les établissements publics au Royaume-Uni. Il a eu des conséquences profondes, tant au Royaume-Uni qu’ailleurs, à la fois pour la révision de la pratique juridique qu’il a entraînée et pour son impact sur le bien-être de nombreux enfants, de leurs familles et de la société dans son ensemble. Il est recommandé d’accompagner le visionnage de ce vidéo-clip de la lecture de l’affaire, disponible dans le manuel Liberté(s), Activités d’apprentissage pour les classes du secondaire sur la jurisprudence de la Cour Européenne des Droits de l’Homme à la page 49 (version anglaise uniquement disponible pour l’instant).

Vidéo

En savoir plus