News

<font color='#55563B' size='2'>Post-monitoring of local and regional democracy in Bosnia and Herzegovina </font>

Post-monitoring of local and regional democracy in Bosnia and Herzegovina  [02/04/2014]

The Congress examined a report on the post-monitoring of local and regional democracy in Bosnia and Herzegovina on 27 March. The Congress rapporteurs Jean-Marie Belliard (France, EPP/CCE) and Beat Hirs (Switzerland, ILDG) welcomed the implementation of the population census process carried out in October 2013. However, they regretted that the recommendations made by the Congress in 2012 had not always been implemented, owing to the political and institutional deadlock at state level as well as in the Federation of Bosnia and Herzegovina (FBiH). 'This deadlock is preventing constitutional reform which is essential to fulfil the obligations borne by the country as a member of the Council of Europe', explained Mr Belliard. 'If that reform is not implemented, the interests of the population will not be properly defended', he added. Accordingly, the Congress calls on the authorities of Bosnia and Herzegovina to guarantee local self-government in practice, which also includes the allocation of sufficient financial resources to local authorities, commensurate with their powers and responsibilities. 'We urge the authorities of Bosnia and Herzegovina to call on the expertise and assistance of the Congress in drawing up, in co-operation with all the relevant stakeholders, a reform programme aimed at increasing decentralisation in line with the Charter', concluded Beat Hirs. 

Report CG(26)13
Recommendation 356 (2014)  

Post-suivi de la démocratie locale et régionale en Bosnie-Herzégovine  [02/04/2014]

Le Congrès a examiné le 27 mars un rapport sur le post-suivi de la démocratie locale et régionale en Bosnie-Herzégovine. Les rapporteurs du Congrès Jean-Marie Belliard, (France, PPE/CCE) et Beat Hirs, (Suisse ; GILD) se sont félicités de la mise en œuvre du processus de recensement de la population mené en octobre 2013. Ils ont cependant regretté que les recommandations faites par le Congrès en 2012 n’aient toujours pas été mises en œuvre, et ce en raison du blocage politique et institutionnel au niveau de l’Etat et de la Fédération de Bosnie-Herzégovine (FBiH). « Ce blocage empêche d’effectuer une réforme constitutionnelle qui est essentielle notamment pour remplir les obligations du pays en tant que membre du Conseil de l’Europe » a expliqué Mr Belliard. « Si une telle réforme n’est pas mise en œuvre, les intérêts de la population ne seront pas dûment protégés » a-t-il ajouté. Le Congrès appelle donc les autorités de Bosnie-Herzégovine à garantir l‘exercice de l’autonomie locale dans la pratique, ce qui inclut également l’allocation aux collectivités locales de ressources financières suffisantes et proportionnées à leurs compétences et leurs responsabilités. « Nous demandons aux autorités de Bosnie-Herzégovine de faire appel à l’expertise et l’assistance du Congrès pour élaborer, en collaboration avec tous les acteurs concernés, un programme de réforme visant à renforcer la décentralisation en conformité avec la Charte », a conclu Beat Hirs.  

Rapport CG(26)13
Recommandation 356 (2014)