Rechercher une news

“We hope that a post-monitoring dialogue with the Greek authorities will lead to the incorporation of the regional level into the scope of application of the European Charter”, says Congress President  [08/06/2017]

Congress President Gudrun Mosler-Törnström addressed the participants to the Conference “Public policies, democracy, rights and transparency in local governments”, on 7 June 2017, in Athens, Greece. Referring to the results of two monitoring visits made by the Congress in Greece in 2014, she underlined the situation of Greek regions which were explicitly excluded from the scope of application of the European Charter of Local Self-Government at the occasion of the ratification of the Charter in 1989. “Today, in 2017, the territorial structure of Greece has changed. The Kallikratis reform redefined the first and second level local authorities mentioned in the Constitution – at present the municipalities and the regions,” Congress President explained. “In its recommendation, the Congress called on the Greek authorities to extend the scope of the Charter to the second tier of local government, namely the regions, by amending the existing legislation,” she stated. “I trust that we will have a fruitful post-monitoring dialogue, which I hope will lead to the incorporation of the regional level into the scope of application of the Charter and thus to the strengthening of policies of the regions in Greece,” she concluded. This follow-up to the monitoring report consists of a political dialogue of national, regional and local authorities with the Congress, in order to develop and to agree on a timeline to implement the Congress recommendations for that country. 

Speech by Gudrun Mosler-Törnström
Photo gallery : meeting with the Greek authorities  

<font color='#55563B' size='2'>« Nous espérons que notre dialogue de post-monitoring conduira à l’intégration de l’échelon régional dans le champ d’application de la Charte européenne », déclare la Présidente du Congrès</font>

« Nous espérons que notre dialogue de post-monitoring conduira à l’intégration de l’échelon régional dans le champ d’application de la Charte européenne », déclare la Présidente du Congrès  [08/06/2017]

La Présidente du Congrès, Gudrun Mosler-Törnström, s’est adressée aux participants à la Conférence « Politiques publiques, démocratie, droits et transparence au sein des collectivités locales » le 7 juin 2017, à Athènes, en Grèce. Évoquant les résultats de deux visites de monitoring effectuées par le Congrès en Grèce en 2014, elle a souligné la situation des régions grecques qui ont été expressément exclues du champ d’application de la Charte européenne de l’autonomie locale lors de la ratification de la Charte en 1989. « De nos jours, en 2017, la structure territoriale de la Grèce a changé. La réforme Kallikratis a redéfini les autorités locales de premier et deuxième échelons mentionnées dans la Constitution, à savoir les communes et les régions actuellement », a expliqué la Présidente du Congrès. « Dans sa recommandation, le Congrès a appelé les autorités grecques à étendre le champ d’application de la Charte à l’administration locale de deuxième échelon, soit aux régions, en modifiant la législation en vigueur » a-t-elle déclaré. « Je suis convaincue que nous aurons un dialogue de post monitoring fructueux qui, je l’espère, conduira à l’intégration de l’échelon régional dans le champ d’application de la Charte et donc au renforcement des politiques des régions grecques » a-t-elle conclu. Dans le cadre du suivi de ce rapport de monitoring, un dialogue politique des autorités nationales, régionales et locales avec le Congrès sera instauré afin de développer les recommandations formulées par le Congrès et de fixer un calendrier pour leur mise en œuvre. 

Discours de Gudrun Mosler-Törnström (en anglais)
Galerie photo : rencontre avec les autorités grecques