Rechercher une news

Nawel Rafik-Elmrini: “We need to champion an approach based on reasonable accommodation to build respect for freedom and religion in Europe”  [27/04/2017]

“It is through the European Convention on Human Rights, in particular its Articles 8 and 9, that the Council of Europe works to safeguard freedom of religion and human rights, especially in the context of migration”, said Nawel Rafik Elmrini (France, SOC), Vice-Chair of the Congress Current Affairs Committee and Thematic Rapporteur on Diversity, at the high-level seminar on “Freedom of religion in Europe: achievements and perspectives” held in Strasbourg on 28 April 2017 by the Permanent Delegation of San Marino to the Council of Europe. Noting that politicians can sometimes give into dangerous excesses in connection with the migration crisis, she underlined local and regional authorities’ duty to resist such temptations and use their leadership role for establishing dialogue. She presented the toolkit developed by the Congress to encourage the implementation of intercultural and interfaith activities at the local level and to fight against growing radicalisation leading to the rise in violent extremism or sectarian attitudes. This requires teaching about religions, mutual awareness of the various players and the promotion of gender equality, as well as religious neutrality, non-discrimination and exchanges between migrants and host societies. “It is an approach based on reasonable accommodation which would allow for the broadest expression of religious sentiments provided that such expression does not conflict with other fundamental rights that we value and promote through this toolkit,” she said in conclusion. 

Speech  

<font color='#55563B' size='2'>Nawel Rafik-Elmrini : « Nous devons défendre une vision d’accommodement raisonnable pour faire respecter liberté et religion en Europe »</font>

Nawel Rafik-Elmrini : « Nous devons défendre une vision d’accommodement raisonnable pour faire respecter liberté et religion en Europe »  [27/04/2017]

« C’est dans le cadre de la Convention européenne des droits de l’homme, et en particulier de ses articles 8 et 9, que le Conseil de l’Europe agit afin de sauvegarder la liberté de religion et les droits de l’homme, notamment en contexte de migration, » a souligné Nawel Rafik Elmrini (France, SOC), vice-présidente de la Commission des questions d’actualité du Congrès et rapporteur thématique sur la diversité, lors du Séminaire de haut niveau « Liberté religieuse en Europe : réalisations et perspectives », organisé à Strasbourg, le 28 avril 2017, par la Représentation permanente de Saint-Marin auprès du Conseil de l’Europe. Face à la montée de dérives liées à la crise migratoire, elle a souligné le rôle des collectivités territoriales et a présenté la boite à outils mise en place par le Congrès afin d’encourager la mise en œuvre d’activités interculturelles et interreligieuses au niveau local et contrer la radicalisation croissante, la montée de l’extrémisme violent et du sectarisme. Cela passe par l’éducation au fait religieux, l’interconnaissance des acteurs, la promotion de l’égalité homme-femme ou encore de la neutralité religieuse, la non-discrimination et les échanges entre migrants et société d’accueil. « C’est cette vision d’accommodement raisonnable, qui doit permettre la plus large expression des sentiments religieux à condition qu’elle n’entre pas en conflit avec d’autres droits fondamentaux que nous valorisons à travers cette boite à outils, » a-t-elle conclu. 

Discours