Rechercher une news

Gudrun Mosler-Törnström: “Preventing and combating corruption is an imperative for anchoring decentralisation in Europe”  [27/02/2017]

Speaking at the conference on “The role of local and regional authorities in preventing corruption and promoting good governance” in Brussels on 28 February 2017, Congress President Gudrun Mosler-Törnström reaffirmed the Congress commitment in this field, in particular, through its “Roadmap of activities for preventing corruption and promoting public ethics at local and regional levels” adopted in 2016. This is a comprehensive and long-term approach to corruption prevention, which promotes rigorous governance frameworks and the development of common standards. “While local and regional authorities have seen their budgets and competences increase, control and disciplinary mechanisms are still lacking, opening the doors for possible abuse,” explained the Congress President. “There is a strong link between the behaviour of elected representatives and the quality of governance”, she added mentioning the “European Code of Conduct for the political integrity of local and regional elected representatives”, which set out general principles governing public duties and which is currently under revision. 

More information
Speaking notes
Web file  

<font color='#55563B' size='2'>Gudrun Mosler-Törnström: « Il est impératif de prévenir et de combattre la corruption pour consolider la décentralisation en Europe »</font>

Gudrun Mosler-Törnström: « Il est impératif de prévenir et de combattre la corruption pour consolider la décentralisation en Europe »  [27/02/2017]

S’exprimant lors de la conférence « Le rôle des administrations locales et régionales dans la prévention de la corruption et la promotion de la bonne gouvernance », le 28 février 2017 à Bruxelles, la Présidente du Congrès, Gudrun Mosler-Törnström, a réaffirmé l’engagement du Congrès dans ce domaine, qu’atteste notamment sa « Feuille de route des activités de prévention de la corruption et de promotion de l’éthique publique aux niveaux local et régional », adoptée en 2016. Il s’agit d’une approche globale et à long terme de la prévention de la corruption qui préconise des cadres de gouvernance rigoureux et l’élaboration de normes communes. « Les budgets et les compétences des collectivités territoriales ont augmenté, mais il n’y a toujours pas de mécanismes disciplinaires ou de contrôle satisfaisants, ce qui ouvre la voie à de possibles abus » a expliqué la Présidente du Congrès. « Le comportement des élus va de pair avec la qualité de la gouvernance » a-t-elle ajouté, en évoquant le « Code de conduite européen relatif à l’intégrité politique des élus locaux et régionaux », qui énonce les principes généraux régissant l’exercice des fonctions publiques et dont la révision est en cours. 

Plus d'informations
Discours (anglais)
Dossier web