News search

<font color='#55563B' size='2'>Belvil evictions, Serbia: Reaction from Congress Thematic Rapporteur</font>

Belvil evictions, Serbia: Reaction from Congress Thematic Rapporteur  [27/04/2012]

''It is time to bring an end to the forced evictions of Roma in Europe'', stressed John Warmisham, Thematic Rapporteur on Roma/Travellers of the Congress, reacting to the eviction of the Belvil Settlement in Belgrade. ''Like the forced eviction of Roma families from their homes in Vilnius and Tirana last February, the Belgrade City Authority’s eviction of Roma from the Belvil Settlement is contrary to international human rights law and the Congress’ Resolution 333 (2011) which urges local and regional authorities to replace or improve the quality of existing housing, or to give Roma access to housing with all basic amenities. These forced evictions are splitting families, moving people away from their workplaces, and children away from their schools. I urge the Belgrade City Authorities to stop these evictions and to work with the Roma community to find a fair solution to this situation in full respect of these people’s human rights.'' His statement coincided with the ruling of the European Court of Human Rights concerning an eviction order for a Roma settlement outside Sofia, Bulgaria, finding it to be in violation of the European Human Rights Convention. 

Alliance of Cities and Regions for Roma inclusion  

Expulsions de Belvil, Serbie : Réaction du Rapporteur thématique du Congrès  [27/04/2012]

''Il est temps de mettre fin aux expulsions forcées de Roms en Europe'' a souligné John Warmisham, Rapporteur thématique du Congrès sur les Roms/Gens du voyage, réagissant à l’expulsion du camp de Belvil à Belgrade. ''Tout comme l’expulsion de force de leurs logements de familles roms, à Vilnius et à Tirana, en février dernier, l’expulsion par la municipalité de Belgrade de Roms du camp de Belvil est contraire à la législation internationale des droits de l’homme. Elle l’est aussi à la Résolution 333 (2011) du Congrès qui invite les collectivités territoriales à remplacer ou rénover les logements existants, ou à permettre aux Roms d’accéder à des logements dotés de toutes les commodités de base. Ces expulsions forcées séparent les familles, éloignent les gens de leur lieu de travail et les enfants, de leurs écoles''. « Je demande instamment aux autorités municipales de Belgrade de mettre un terme à ces expulsions et de coopérer avec la communauté rom dans la recherche d’une solution équitable à cette situation, dans le plein respect des droits de l’homme des intéressés ». Sa déclaration a coïncidé avec la décision de la Cour européenne des droits de l'homme relative à une ordonnance d'expulsion d'un campement de Roms en dehors de Sofia, en Bulgarie, établissant qu'il s'agissait d'une violation de la Convention européenne des droits de l'homme. 

Alliance des villes et des régions pour l'inclusion des Roms