News

<font color='#55563B' size='2'>Tirana conference acknowledges the role of local communities for the protection of human rights</font>

Tirana conference acknowledges the role of local communities for the protection of human rights  [07/09/2012]

The Congress took part in a debate on “human rights at local level” in a meeting held on 6 September in Tirana (Albania) under the auspices of the Albanian Chairmanship of the Committee of Ministers, presided over by the Deputy Minister of the Interior, Mr Ferdinand Poni. Lars O. Molin, Chair of the Monitoring Committee, and Congress Rapporteur on Human Rights spoke on the key role which local and regional authorities play in providing access to human rights, and in preventing or reacting to their violations. “We in the Congress are convinced that human rights are a shared responsibility. Their exercise in our societies is only successful to the extent which the political, economic and social conditions existing in our communities allow for it,” he elaborated. Topics discussed at the Tirana Conference included “Is the implementation of human rights only the Government’s responsibility?” and “The state of human rights at local level in Albania”, with the participation of the Deputy Minister of Labour, Social Affairs and Equal Opportunities, Mr Kastriot Sulka, representatives from Parliament, the cities of Tirana, Ellbasan and Patos, the Ombudsman, and the National Commissioner for Protection from Discrimination and NGO’s. 

More information
Speech Molin
Speech Sitaropoulos  

La conférence de Tirana reconnaît le rôle des collectivités locales dans la protection des droits de l'homme  [07/09/2012]

Le Congrès a participé à un débat sur « les droits de l'homme au niveau local » lors d’une réunion tenue le 6 septembre à Tirana (Albanie), sous les auspices de la présidence albanaise du Comité des Ministres, présidé par le vice-ministre pour l’Intérieur, M. Ferdinand Poni. Lars O. Molin, président de la Commission de suivi et rapporteur du Congrès sur les droits de l'homme, a expliqué comment les pouvoirs locaux et régionaux contribuent de manière déterminante à favoriser l’accès aux droits de l'homme, à prévenir les violations de ces droits et à remédier aux conséquences de ces violations. « Au Congrès, nous sommes convaincus que nous partageons tous une responsabilité à l'égard des droits de l'homme. Ceux-ci ne peuvent être exercés de manière satisfaisante dans nos sociétés que dans la mesure où les conditions politiques, économiques et sociales qui prévalent dans nos collectivités le permettent », a précisé M. Molin. Les participants à la conférence de Tirana ont notamment réfléchi ensemble aux questions suivantes : « La mise en œuvre des droits de l'homme relève-t-elle uniquement de la responsabilité des gouvernements ? » et « La situation des droits de l'homme au niveau local en Albanie », avec la participation du vice-ministre du Travail, des Affaires sociales et de l'égalité des chances, M. Kastriot Sulka, des représentants du Parlement, les villes de Tirana, Ellbasan et Patos, le Médiateur, et le Commissaire national pour la protection contre la discrimination et les ONG. 

Plus d'information
Discours Molin (anglais)
Discours Sitaropoulos (anglais)