News

''Access to safe water is part of the broader question of respect for basic human rights'', says Congress President

''Access to safe water is part of the broader question of respect for basic human rights'', says Congress President  [10/06/2011]

“Water is a basic human need and a matter of human dignity,” stated Keith Whitmore, Congress President, at the opening of the Conference on the parliamentary process to the 6th World Water Forum, on 10 June 2011. ‘’Europe is not immune to the problems related to water, which are caused to a large extent by human activities. Water management is therefore an issue of good governance, and local and regional authorities play a crucial role in this process. Against the background of an ever-increasing amount of water required for individual consumption, food and energy production and industrial uses, we need a greater decentralisation of responsibilities in water treatment and supply, with more competences for local and regional level,' he said, underlining three key elements: the role of elected representatives in water management, the need for a new water culture in a system of multi-level governance, and the requirement of a clear separation of competences, including both public and private sectors.  

Speech
Website of the 6th World Water Forum  

''L’accès à l’eau fait partie de la question plus large du respect des droits fondamentaux'', déclare le Président du Congrès  [10/06/2011]

''L’eau est une ressource indispensable à l’être humain et l’accès à l’eau est une question de dignité humaine'', a déclaré Keith Whitmore, Président du Congrès, le 10 juin 2011, lors de l’ouverture de la conférence sur le processus parlementaire de préparation du 6e Forum mondial de l'eau. ''L'Europe n'est pas à l'abri des problèmes liés à l’eau, dont beaucoup sont imputables aux activités humaines. La gestion de l’eau est donc une question de bonne gouvernance, et les pouvoirs locaux et régionaux jouent un rôle majeur dans ce processus. Vu l’augmentation des quantités d’eau requises pour la consommation des ménages, la production d’aliments et d’énergie et les usages industriels, il est nécessaire d’accroître la décentralisation des responsabilités en matière de traitement et de distribution d’eau, en délégant davantage de compétences aux collectivités locales et régionales'', a déclaré le Président du Congrès, qui a insisté sur trois éléments clés : le rôle des élus dans la gestion de l’eau, la nécessité d’une nouvelle culture de l’eau dans un système de gouvernance à plusieurs niveaux, et l’importance d’une répartition claire des compétences, notamment entre le secteur public et le secteur privé.  

Discours (anglais)
Site web du 6ème Forum mondial sur l'eau