News

<font color='#55563B' size='2'>Roma inclusion requires the strong involvement of both Roma communities and local authorities</font>

Roma inclusion requires the strong involvement of both Roma communities and local authorities  [05/11/2013]

''Even when there is political will, the lack of capacities of local administration to develop, implement and monitor policies hampers the implementation of Roma integration strategies at local level, and, in particular, the effective use of EU funds,'' stated Andreas Kiefer, Secretary General of the Congress, at the launching conference of the ROMA/ROMED 2 Programme in Kosice, Slovakia on 5 November 2013. ''Inclusion requires the strong involvement of both Roma communities and local authorities’ representatives,'' he added. ''This is the aim of the ROMACT project which will offer mayors, councillors, and staff of local authorities a set of services in terms of mediation, capacity building, skills development, but also monitoring, evaluation and assistance in developing projects that can be eligible for European funding'', he explained. ''ROMACT is not about telling local authorities what they have to do. It will be based on local needs and local politicians are best placed to assess and identify them. ROMACT will be focused on ''how'' to identify local needs, ''how'' to ensure that Roma have a place in this process, ''how'' to ensure that policy change is acceptable for the community as a whole, both Roma or non-Roma, ''how'' to ensure that projects are developed in an integrated way, covering a broad range of services, and ''how'' to ensure that they are eligible for funding.'' 

Programme (pdf)  

L'inclusion des Roms nécessite une forte implication à la fois de la communauté Rom et des autorités locales  [05/11/2013]

''Même lorsqu’il y a une volonté politique, l'administration locale n’a pas toujours les capacités à développer, mettre en œuvre et suivre les politiques ce qui entrave la mise en œuvre des stratégies d’inclusion des Roms au niveau local, et, en particulier, l’utilisation efficace des fonds de l'UE'', a déclaré Andreas Kiefer, Secrétaire général du Congrès, lors de la conférence de lancement du Programme ROMA / ROMED 2 à Kosice, en Slovaquie, le 5 novembre 2013. ''L’inclusion nécessite une forte implication à la fois de la communauté Rom et des représentants des autorités locales'', a-t-il ajouté. ''C'est l’objectif du projet ROMACT qui offrira aux maires, aux conseillers municipaux et aux agents des collectivités locales un ensemble de services en matière de médiation, de renforcement des capacités, de développement des compétences, mais aussi de suivi, d'évaluation et d'assistance pour développer des projets susceptibles d’être éligibles à un financement européen'', a-t-il expliqué. ''ROMACT ne vise pas à dire aux autorités locales ce qu'elles ont à faire. Le projet sera basé sur les besoins locaux et les élus locaux sont les mieux placés pour les évaluer et les identifier. ROMACT sera axé sur comment identifier les besoins locaux, comment veiller à ce que les Roms aient une place dans ce processus, comment faire en sorte que le changement de politique soit acceptable pour la communauté dans son ensemble, à la fois les Roms ou les non-Roms, comment s'assurer que les projets soient développés de manière intégrée, couvrant un large éventail de services, et comment faire en sorte qu’ils soient éligibles au financement.'' 

Programme (pdf - anglais)