< Viewpoints  < 2009

« Points de vue » 2010

« Il faut affranchir l'histoire des distorsions politiques » affirme le Commissaire Hammarberg
[22/03/10 10:30]
 « Les controverses historiques ne doivent pas prendre les droits de l’homme en otage. Des interprétations partisanes ou des représentations déformées des événements ont conduit à la discrimination des minorités, à la xénophobie et au renouvellement de conflits. Il est primordial de rechercher honnêtement la vérité » a déclaré Thomas Hammarberg, Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, dans son dernier Point de vue publié aujourd’hui.
(suite)
Lire le Point de vue
Lire en russe (.pdf ou .doc)
« Obliger les femmes à porter la burqa est condamnable où que ce soit mais le leur interdire chez nous serait une erreur » a dit le Commissaire Hammarberg
[08/03/10 10:30]
 
"Les femmes devraient être libres de choisir la façon dont elles s’habillent, sans qu’interfèrent ni leurs communautés, ni les autorités publiques" a affirmé Thomas Hammarberg, Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, dans son dernier Point de vue publié aujourd'hui à l'occasion de la journée internationale des femmes.  « L’interdiction de la burqa et du niqab ne libérerait pas les femmes opprimées mais pourrait, au contraire, aggraver leur exclusion dans les sociétés européennes » a-t-il déclaré.
Lire le Point de vue
Lire
le Point de vue en russe (.pdf ou .doc)
Les politiques migratoires européennes sont discriminatoires à l’égard des Roms
[22/02/10 10:30] Les gouvernements européens ne traitent pas les Roms de la même façon que les autres migrants alors qu’ils ont tout autant besoin d’être protégés. Les migrants roms sont renvoyés de force dans des pays où ils sont exposés à des violations des droits de l’homme, déclare Thomas Hammarberg, Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, dans son dernier Point de vue. Le Commissaire affirme que les directives adoptées par l’UE n’ont pas les mêmes effets sur les Roms que sur d’autres citoyens de l’Union. (suite)
Lire le Point de vue
Lire le Point de vue en russe (.pdf ou .doc)
« La Cour de Strasbourg est un espoir pour beaucoup d’Européens – son bon fonctionnement doit être durablement garanti » affirme le Commissaire Hammarberg
[08/02/10 15:00] « La Cour de Strasbourg est essentielle pour faire vivre le système européen de protection des droits de l'homme. De nouvelles mesures sont nécessaires pour renforcer son fonctionnement et faire en sorte que les Etats membres appliquent ses décisions » déclare Thomas Hammarberg, Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, dans son dernier Point de vue. « Les décisions de la Cour ont des effets concrets sur la vie de chacun et les pouvoirs publics devraient faire de leur exécution une priorité plus importante. » (suite)
Lire le Point de vue
Lire le Point de vue en russe (.pdf ou .doc)
« Plus de respect pour les langues minoritaires » préconise le Commissaire Hammarberg
[25/01/10 11:30]
 « Les droits linguistiques sont devenus un sujet de discorde dans plusieurs pays européens. Leur déni porte atteinte aux droits de l’homme et suscite des tensions inter-communautaires », a déclaré Thomas Hammarberg, Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe dans son dernier Point de vue publié aujourd’hui. « L’orthographe des noms sur les passeports, l’affichage des noms de rue et autres indications topographiques, la langue employée à l’école, les impératifs linguistiques dans la communication avec les autorités et la possibilité de créer des médias minoritaires sont certaines des grandes questions soulevées par les représentants des minorités ». (suite)
Lire le Point de vue
Lire le Point de vue en russe (.pdf or .doc)
  « Le viol doit être réprimé plus efficacement » affirme le Commissaire Hammarberg
[11/01/10 09:30]
 « Les agressions sexuelles contre les femmes sont l’une des atteintes aux droits de l’homme les plus courantes et les plus graves de notre temps. Il faut faire plus pour prévenir et punir ces crimes » déclare le Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, Thomas Hammarberg, dans le Point de vue qu’il publie aujourd’hui. Il souligne que malgré l’amélioration considérable de la législation sur les agressions sexuelles dans les pays européens, les procédures judiciaires ne sont généralement pas adaptées à la gravité de cette infraction et à ses conséquences psychologiques pour les victimes. (suite)
Lire le Point de vue
Lire le Point de vue en russe (.pdf ou .doc)
 

haut de page