Espagne : le Commissaire préoccupé par la remise de peine accordée à des policiers condamnés pour torture

Strasbourg, 3/12/2012 – Dans une entrevue avec l'agence de presse espagnole EFE, le Commissaire a exprimé son inquiétude au sujet de la décision du gouvernement espagnol de gracier les 5 policiers qui ont été condamnés en 2008 pour torture. Il a souligné que la torture et autres formes de mauvais traitement constituent de graves violations des droits de l’homme pour lesquelles aucun grâce ne peut être accordée. Le Commissaire a également affirmé que « les autorités ne devraient jamais être clémentes envers les auteurs de tels crimes, particulièrement quand il s’agit des forces de l’ordre. La décision prise par le gouvernement espagnol envoie un signal dangereux car elle encourage l'impunité. J'invite le gouvernement à reconsidérer sa décision, qui sape l'État de droit et les obligations internationales de l’Espagne en matière de droits de l'homme. »

Press contact in the Commissioner’s Office:
Stefano Montanari, +33 (0)6 61 14 70 37 ; stefano.montanari@coe.int

Keep up to date with the Commissioner on Twitter