Renforcer la liberté d’expression en Azerbaïdjan

Strasbourg, 08/11/2012 - A l’issue d’une réunion avec les médias azerbaïdjanais sur la sécurité des journalistes, tenue hier à Bakou, Nils Muižnieks, Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, Dunja Mijatovic, Représentante de l'OSCE pour la liberté des médias, et Neelie Kroes, Vice-Présidente de la Commission européenne, se sont déclarés prêts à aider l’Azerbaïdjan à progresser dans le domaine de la liberté d’expression et de la liberté des médias, électroniques et traditionnels.

Tout en saluant la volonté des autorités azerbaïdjanaises d’établir un dialogue avec eux et de poursuivre les activités de coopération dans ce domaine, ils ont tous trois souligné que l’un des moyens, pour le Gouvernement azerbaïdjanais, de manifester clairement son engagement à renforcer la liberté d’expression serait d’ouvrir des enquêtes effectives et transparentes sur les crimes commis à l’encontre de journalistes, ce qui mettrait fin à la situation d’impunité continue dans ce domaine.

Un autre signe de progrès serait de libérer tous les journalistes, blogueurs et simples citoyens qui ont été emprisonnés pour avoir exprimé leur point de vue.

L’adoption des changements législatifs nécessaires, dont la dépénalisation de la diffamation, conformément à l’arrêt pertinent de la Cour européenne des droits de l'homme, constituerait aussi une preuve de la détermination des autorités azerbaïdjanaises.

Enfin, il est essentiel de renforcer l’indépendance et l’impartialité du traitement judiciaire des affaires concernant la liberté d’expression.

Nils Muižnieks, Dunja Mijatovic et Neelie Kroes ont également insisté sur le rôle des professionnels des médias eux-mêmes, qui peuvent défendre la véritable liberté d’expression en respectant une déontologie rigoureuse et en favorisant l’émergence d’une conception commune de ces questions et la solidarité entre tous les secteurs des médias.

Les trois personnalités ont réaffirmé leur volonté de continuer à travailler avec toutes les parties prenantes, notamment les autorités, les professionnels des médias, les autres cyberacteurs et la société civile, afin d’atteindre les objectifs susmentionnés.


Contact Presse au bureau du Commissaire:
Stefano Montanari, +33 (0)6 61 14 70 37 ; stefano.montanari@coe.int

Suivez le Commissaire sur Twitter