La Turquie devrait garantir l’accès à l’éducation à tous les enfants migrants

Strasbourg, 20/04/11  – « Les autorités turques doivent garantir l’accès à l’éducation à tous les enfants migrants, y compris ceux qui sont en situation irrégulière », déclare le Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, Thomas Hammarberg, en commentant une lettre qu’il a envoyée au ministre de l’Education nationale de la République de Turquie.

Après sa visite de 2009 en Turquie, le Commissaire a recommandé aux autorités de remédier aux insuffisances constatées en permettant à tous les enfants migrants d’être scolarisés. L’an dernier, le ministère de l’Education nationale a pris des mesures, qui visaient à faciliter l’accès des ressortissants étrangers à l’éducation. Cependant, le Commissaire note que cet accès n’est garanti qu’à condition que les enfants ou leurs tuteurs légaux soient titulaires d’un permis de travail ou de séjour. « Je suis préoccupé car, dans les faits, cette exigence sera un obstacle à la scolarisation des enfants migrants en situation irrégulière », déplore le Commissaire.

Lire la lettre adressée au ministre de l'Education nationale de Turquie (anglais uniquement)
Lire la réponse de la Ministre (anglais uniquement)


Contact Presse au bureau du Commissaire:
Anki Wood, +33 (0)3 88 41 21 67; anki.wood@coe.int

Suivez le Commissaire sur Twitter