Partager les bonnes pratiques pour favoriser l’intégration des Roms

Strasbourg, 08/04/11  –   Les bonnes pratiques de défense et de promotion des droits de l'homme mettent en évidence les progrès accomplis dans ce domaine. Diffuser des exemples de pratiques qui ont fait leurs preuves dans les Etats membres permet de montrer qu'il est possible de trouver des solutions concrètes aux problèmes de droits de l'homme ; ces exemples peuvent aussi être une source d'inspiration pour d'autres pays. C’est pourquoi le Commissaire lance aujourd’hui sur son site web une nouvelle page consacrée aux contributions envoyées par les Etats membres.

A l’occasion de la journée internationale des Roms sont publiées les trois premières descriptions de bonnes pratiques, qui concernent la protection des droits de l'homme des Roms en Espagne, en Finlande et en Slovénie. « Dans de nombreux pays européens, la population rom est encore privée de droits de l'homme essentiels. Les Roms restent en effet nettement défavorisés par rapport aux populations majoritaires dans les domaines de l'éducation, de l'emploi, du logement et de la santé et ne sont pratiquement pas représentés sur le plan politique. Un partage des bonnes pratiques concernant l’intégration des Roms entre les Etats membres constitue une première mesure qui pourrait permettre de briser ce cercle vicieux », a déclaré le Commissaire.

Chacune de ces descriptions donne de brèves informations sur la pratique et sur les questions de droits de l'homme qui sont en jeu ; elle comprend aussi une évaluation de la pratique et des conclusions, qui ouvrent la possibilité de transposer la pratique dans d'autres pays. D'autres exemples, portant sur d’autres aspects des droits de l'homme, seront diffusés progressivement.

Une documentation plus complète sur les travaux du Commissaire en matière de défense et de promotion des droits de l'homme des Roms et des Gens du voyage est disponible sur la  page thématique.


Contact presse au bureau du Commissaire :
Stefano Montanari, +33 (0)6 61 14 70 37 ; stefano.montanari@coe.int

Suivez le Commissaire sur Twitter