More control is needed of police data bases [15/12/2008]

''The use of fingerprints, cellular samples and DNA profiles in our criminal justice systems is undeniable when determining innocence or guilt. But caution still needs to be taken when we decide on whose data should be stored in police data bases and for how long'', says Thomas Hammarberg in his latest Viewpoint.  (More...)
 

Pour un contrôle accru des fichiers de police [15/12/2008]

''L’intérêt des empreintes digitales, des échantillons cellulaires et des profils ADN pour innocenter une personne ou établir sa culpabilité est incontestable. La plus grande prudence s’impose toutefois lorsqu’il s’agit de décider des cas dans lesquels les données devraient être conservées par la police et pour combien de temps'', déclare Thomas Hammarberg dans son dernier Point de vue.   (More...)