Assembly President’s statement on the execution of Tracy Housel [13/03/2002]

After the execution of Tracy Housel, in the United States, Peter Schieder declared that there was ''something profoundly wrong in strapping down a human being to take his or her life. It does not make it any more right to do it in accordance with an official procedure, or to do it in the name of justice''. ''The 43 countries of the Council of Europe have stopped putting people to death. It is time for the United States to follow suit'', he added.   (More...)
 

Déclaration du Président de l’Assemblée sur l’exécution de Tracy Housel [13/03/2002]

Après l’exécution de Tracy Housel, aux Etats-Unis, Peter Schieder a déclaré qu’ il y avait ''quelque chose de profondément inadmissible dans le fait d’attacher un être humain pour le priver de sa vie. Le fait que cet acte soit accompli conformément à une procédure officielle, ou au nom de la justice, ne le rend pas plus acceptable''. ''Les 43 Etats membres du Conseil de l’Europe ont cessé de mettre à mort des personnes. Il est temps que les Etats-Unis suivent leur exemple'', a-t-il ajouté.   (More...)