28 novembre de 10.30 à 12.30 - Salle 7 - Palais de l'Europe

Interprétation: FR/EN

 

Peut-on trouver un équilibre entre la recherche de la transparence des institutions démocratiques et le respect de l'Etat de droit, ainsi que les droits et la protection des individus qui peuvent être exposés/concernés par les plateformes de dénonciateurs?

Balkanleaks, Bulgarie

A l'instar du site web lanceur d'alerte WikiLeaks, BalkanLeaks favorise la transparence et lutte contre la criminalité organisée et la corruption politique dans les pays des Balkans. Le site accepte les documents confidentiels portant sur des sujets politiques, criminels ou financiers transmis dans des conditions de sécurité et d'anonymat via un serveur de téléchargement sécurisé et crypté. Les documents sont examinés et publiés par des journalistes expérimentés après vérification de l'information. BalkanLeaks travaille actuellement sur une nouvelle approche décentralisée, à même d'élargir et de rénover le concept de plateforme d'accueil des lanceurs d'alerte.

Site web : http://www.balkanleaks.eu/

Présentateurs

M. Atanas TCHOBANOV, Bulgarie, journaliste

Atanas Tchobanov a étudié à l'université  Paris Ouest où il a obtenu un doctorat en linguistique. Il travaille en tant qu'ingénieur de recherche au CNRS, France, laboratoire MoDyCo. Il milite pour la transparence et les net-citoyens . Il est cofondateur de Bivol.bg et porte-parole de Balkanleaks.eu.

 @balkanleaks


M. Assen YORDANOV, Bulgarie, journaliste

Assen Yordanov a obtenu son diplôme de philologie à l'université Asen Zlatarov. Journaliste d'investigation très en vue, il enquête sur des affaires de corruption, de criminalité organisée ainsi que sur le lien entre l'Etat et la mafia. Il est également le cofondateur de Bivol.bg. En 2010, il a reçu le «Leipzig Media Award».

 @balkanleaks


OpenNet Initiative, Canada

L'initiative OpenNet résulte de la collaboration entre trois institutions : Le laboratoire Citoyen de la Munk School of Global Affairs, Université de Toronto ; le Centre Berkman pour Internet et Société à l'université de Harvard ; et le SecDev Group d'Ottawa. Le but de ce projet et d'enquêter, d'exposer et d'analyser le filtrage internet et les pratiques de surveillance d'une manière crédible et non partisane. L'objectif est de dévoiler d'éventuels pièges et conséquences inattendues de telles pratiques, et ainsi de mieux éclairer les politiques publiques et l'action de sensibilisation dans ce domaine. 

Site web : https://opennet.net/

Présentateur

 M. Adam SENFT,  Canada, Chercheur, le Laboratoire Citoyen à la Munk School of Global Affairs.

Adam Senft est chercheur au laboratoire Citoyen à la Munk School of Global Affairs, Université de Toronto. Ses recherches se concentrent sur la liberté d'expression en ligne et le contrôle de l'information. Depuis 2011, il est le coordinateur du projet OpenNet Initiative. Il est titulaire d'un MA en science politique de l'université de Toronto.


Intervenants

Durant le laboratoire, les intervenants sont invités à faire des commentaires critiques sur l'impact, la transférabilité, la durabilité et le risque de l'initiative.

Mme Chantal CUTAJAR, France, Présidente, Observatoire citoyen pour la transparence financière internationale

Mme Chantal Cutajar, est la présidente de l'Observatoire citoyen pour la transparence financière internationale et directrice du groupe de recherches actions sur la criminalité au centre du droit de l'entreprise de l'Université de Strasbourg. Elle est également experte auprès de la Commission européenne sur la saisie des avoirs criminels et les investigations financières. Les travaux de Chantal Cutajar porte principalement sur la prévention et la suppression du blanchiment d'argent et la fraude ainsi que sur la lutte contre la criminalité organisée économique et financière.

 @CHANTALCUTAJAR


M. Jung-Won KIM, chercheur et juge principal, Cour constitutionnelle de la Corée du Sud

Jung-Won Kim est chercheur et juge principal à la Cour constitutionnelle de la Corée du Sud depuis 2013. Auparavant, il a été juge principal des tribunaux de district de Séoul-Nord et Séoul-Centre. De 2007 à 2009, il a travaillé en tant que juge principal et professeur à l'Institut de recherche et de formation judiciaire. Il a également été professeur invité à la faculté de droit de Stanford.


Mme Rachel OLDROYD, Royaume Uni, Directrice adjointe du Bureau du journalisme d'investigation

Rachel Oldroyd est la directrice adjointe du Bureau du journalisme d'investigation, une organisation d'information à but non lucratif basée à Londres. Créée en avril 2010, le Bureau est la première unité d'investigation de ce genre au Royaume Uni. Depuis sa création, ses travaux ont fait plus de quarante fois la une et ont réalisé de nombreux documentaires radio, TV et web primés. Avant de rejoindre le Bureau, Rachel a passé 13 ans au Mail on Sunday, le journal du dimanche le plus vendu au Royaume Uni. Elle y a travaillé en étroite collaboration avec les meilleurs journalistes d'investigation actuels au Royaume Uni et a lancé la section Reportage primé dans Live magazine.

 @Raoldroyd


M. Charles ONYANO-OBBO, Ouganda, Directeur exécutif, Division Afrique et média digital du Groupe Nation Media.

Charles Onyango-Obbo, Ouganda est le Directeur exécutif pour la Division Afrique et média digital du Groupe Nation Media à Nairobi, Kenya. Il est chroniqueur pour le Daily Nation, l' East African, le Monitor (Ouganda), et le Citizen (Tanzanie). Charles Onyango-Obbo est diplômé de l'université Makerere, Kampala, Ouganda et a un Master en journalisme de l'Université américaine du Caire, Egypte. Il a obtenu un bourse Nieman de l'université Harvard. Il a publié trois livres et est membre du Comité directeur de l'Institut des Affaires économiques à Nairobi, Kenya.

 @cobbo3


Mr John SHIPTON, Australie, Président Directeur général du Parti Wikileaks

John Noble Shipton est le Président Directeur Général du Parti Wikileaks en Australie qui promeut le courage civique, la protection des droits de l'homme et des libertés et la libre circulation de l'information. Le parti a été créé en parti pour soutenir la tentative de Julian Assange de se faire élire au sénat australien lors des élections de 2013. John Shipton a étudié l'architecture et a travaillé pour de nombreux projets immobiliers, y compris pour l'opéra de Sydney. Il a créé une galerie d'art à Sydney et a contribué à la fin des années 70 à l'écriture d'une pièce et à l'art autochtone australien. Il a également conçu et construit un amphithéâtre et a récemment géré des projets d'art public de jardins sur les toits.


Rapporteur à la session plénière

Mme Ellen BERENDS, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, Représentante Permanente des Pays-Bas auprès du Conseil de l'Europe

Ambassadeur Ellen Berends (1955) a effectué une année d'études à l'université de Moscou avant d'obtenir son doctorat en Histoire Moderne aux Pays-Bas (1982). Elle débute sa carrière au Ministère des Affaires étrangères aux Pays-Bas comme stagiaire diplomatique. Depuis elle a, entre autres, occupé des postes à Moscou, à La Haye, à Hanoï, au Cap et à Kiev. De 2007 à 2010 elle occupe le poste d'Ambassadeur des Pays-Bas en République Démocratique du Congo. Depuis 2010, elle est l'Ambassadeur, et Représentante Permanente des Pays-Bas auprès du Conseil de l'Europe. Ellen Berends est également l'auteur de plusieurs études et articles publiés aux Pays-Bas et à l'étranger.

Modérateur

Mme Julia LAFFRANQUE, Estonie, Juge à la Cour européenne des Droits de l'Homme

dessinateur

M. Aurélien CANTOU

Votre avis

L(es) initiatives suivante(s) accroissent-elle(s) l'influence des citoyens de manière significative dans le processus de décision politique et / ou rendent-elle(s) les institutions démocratiques plus transparentes, réactives et responsables? 

Pour l’initiative Balkanleaks :
% Voix
74 % 100
a. Oui
26 % 35
b. Non

Total des votes: 135

Le vote est désactivé car ce sondage a expiré le 29/11/13 12:00.

Pour l'initiative OpenNet :
% Voix
69 % 64
a. Oui
31 % 29
b. Non

Total des votes: 93

Le vote est désactivé car ce sondage a expiré le 29/11/13 12:00.