28 novembre de 10.30 à 12.30 -Salle 5 - Palais de l'Europe

Interprétation: FR/EN/ES/DE

 

Utilisée de plus en plus par de nouveaux genres de partis politiques, la démocratie liquide peut-elle être appliquée plus généralement au système de gouvernance ? Quelles seraient les implications pour l'équilibre et les contrôles constitutionnels ?

Parti Pirate, Allemagne

L'objectif de la démocratie liquide est d'introduire de nouvelles formes de participation sur la scène politique. Le parti pirate allemand tente, par différentes applications concrètes du concept abstrait de démocratie liquide, d'explorer les possibilités offertes par les débats et processus de décision politiques sur internet. Ces expériences ne se déroulent pas seulement à l'intérieur de l'organisation, mais s'efforcent aussi d'associer la société civile et les institutions régionales. Elles ont pour caractéristiques essentielles d'intégrer les concepts de démocratie directe et de démocratie représentative, auparavant considérés comme opposés, et de mettre les participants en relation sur les réseaux sociaux.

Site web : https://www.piratenpartei.de/

Présentateurs

Mme Aleida ALAVEZ RUIZ, Mexique, Vice-Présidente du Congrès mexicain

Aleida Alavez Ruiz est membre du Congrès fédéral mexicain, Vice-Présidente de la Chambre des députés fédéraux du Mexique, membre du Parti de la Révolution démocratique (PRD) depuis 2012 et parlementaire désignée auprès du Conseil de l'Europe. Elle a été membre du Parlement mexicain et du Parlement de Mexico. Ces principaux centres d'intérêts sont les droits de l'homme, l'interculturalité et l'économie nationale ; elle est aussi attachée au caractère public des compagnies pétrolières. Elle a été membre du conseil municipal de Mexico, conseillère nationale de son parti politique et secrétaire aux Communications.

 @ALEIDAALAVEZ


M. Jens SEIPENBUSCH, Allemagne, Parti Pirate

Jens Seipenbusch est le fondateur du parti Pirate allemand (Piratenpartei Deutschland). Il en a été le président ou vice-président depuis sa création en 2006 jusqu'en 2011. Il travaille à la faculté de droit de la WWU Münster depuis 1999 et a aussi été directeur adjoint du service des technologies de l'information. Entre 1994 et 1998, Jens Seipenbusch a été chercheur adjoint à la WWU Münster. Il a étudié la physique à la Ruhr-Universität Bochum de 1987 à 1989, avant d'étudier jusqu'en 1994 à la WWU Münster, où il a également obtenu son diplôme.

 @Seipenbusch


Intervenants

Durant le laboratoire, les intervenants sont invités à faire des commentaires critiques sur l'impact, la transférabilité, la durabilité et le risque de l'initiative.

M. Antonio COSTA, Maire de Lisbonne, Portugal

António Luís Santos da Costa est maire de Lisbonne depuis août 2007 et a été réélu pour un troisième mandat en septembre 2013. Antonio Costa était membre du Parlement en 1991 puis conseiller municipal de la ville de Loures. Il était membre du Secrétariat national du Parti socialiste pendant six ans puis a occupé les fonctions de Secrétaire d'Etat aux affaires parlementaires, ministre des affaires parlementaires et ministre de la justice. De juin 2004 à mars 2005, il a dirigé la délégation parlementaire socialiste auprès du Parlement européen. De mars 2005 à mai 2007 il était Ministre d'Etat et de l'intérieur. 


M. Yannick HARREL, France, ISEG

Yannick Harrel est expert en sociologie économique et en droit des technologies de l'information. Il travaille actuellement en tant que consultant et chargé de cours en cyberstratégie économique et financière. Il s'intéresse à la question de savoir comment les différents pouvoirs réagissent à l'ère du numérique en France et en Europe. Il participe activement au journal en ligne Agoravox et blogue régulièrement. Il est membre actif d'Alliance GéoStratégique, un groupe d'analystes bloggeurs professionnels et amateurs, civils et militaires. En 2011, le Comité d'études de défense nationale et la Fondation de France lui ont décerné le Prix Amiral Marcel Duval.

 @CybEstOuest


Mr Ögmundur JÓNASSON, Islande, Membre du Parlement, Président du Comité consultatif et de surveillance, Islande

M. Ögmundur Jónasson est membre du Parlement islandais depuis 1995. Il est le président du Comité consultatif et de surveillance du Parlement et membre de l‘Assemblée parlementaire du Conseil de l‘Europe depuis 2013. Il a été Ministre de l‘intérieur de 2010 jusqu‘en 2013 et ministre de la santé en 2009. M. Jónasson a présidé le groupe parlementaire du Mouvement des Verts et de Gauche de 1999 à 2009. Avant d‘entrer en politique, il était journaliste puis président de la Fédération d‘état des Employés municipaux en Islande, siégeant aux conseils exécutifs de différentes organisations internationales du travail. Il est titulaire d‘un master en Histoire et Politique de l‘Université d‘Edinbourg en Ecosse. 

 @netlogga


Dr. Nikolaos MAVRIDIS, Grèce, membre du Conseil politique du parti Dimiurgia Ksana ee Professeur assistant de recherche à NYU-Poly et chercheur à NCSR Demokritos

Dr Nikolaos Mavridis, doctorat à l'Institut de technologie du Massachusetts, est actuellement membre du Conseil politique (instrument de haut niveau) du parti Dimiurgia Ksana en Grèce, ainsi que Professeur assistant de recherche à NYU-Poly et chercheur à NCSR Demokritos. Sa formation universitaire est basée sur les systèmes intelligents, l'intercation humain-robot et l'intelligence collective, et il a conçu, facilité, et évalué les ateliers d'e-participation électronique / physique hybrides pour le congrès du parti Dimiurgia Ksana. Son rêve est de revitaliser la démocratie européenne à travers l'utilisation novatrice et efficace de prise de décision moderne, la collaboration et les technologies de participation.


Rapporteur à la session plénière

M. Andreas GROSS, Conseiller national, Suisse, Président du Conseil des Elections démocratiques et Président du Groupe socialiste auprès de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe

Andreas Gross est politologue  et,  depuis plus de 20 ans, assistant dans de nombreuses universités européennes sur « la démocratie directe dans un contexte mondial ».  Il est parlementaire suisse depuis 1991 et président du groupe des sociaux-démocrates auprès de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE). Andreas Gross est l'auteur de 4 rapports de l'APCE  sur l'état et les crises de la démocratie en 2007, 2008, 2010 et 2012 et est spécialiste dans les progrès et régressions des démocraties européennes. Andreas Gross était à l'origine d'importantes initiatives populaires suisse (la Suisse sans armée, l'adhésion aux Nations Unies) et travaille sur une théorie de Démocratie directe.

Modérateur

M. Michael REMMERT, Adjoint au directeur de la Planification politique, Conseil de l'Europe

Dessinateur

M. Daniel DEPOUTOT

Votre avis

L(es) initiatives suivante(s) accroissent-elle(s) l'influence des citoyens de manière significative dans le processus de décision politique et / ou rendent-elle(s) les institutions démocratiques plus transparentes, réactives et responsables? 

Le parti pirate :
% Voter
84 % 503
a. Oui
16 % 95
b. Non

Total des votes: 598

Le vote est désactivé car ce sondage a expiré le 29/11/13 12:00.