4 novembre 2014 (14h00-16h00) - Salle 10 – Palais de l’Europe, Interprétation: FR/EN

 

L’abstention électorale ne cesse de progresser parmi les jeunes. Comment peut-on rétablir la confiance envers les élus ? Une formation électorale est-elle suffisante pour raviver l’intérêt des jeunes pour les élections ou bien le modèle de démocratie représentative est-il dépassé et nécessite-t-il une réforme ?

Formation des jeunes aux élections : My Choice, Democratic Youth Movement, Bosnie-Herzégovine

« My Choice » est fondée sur l’idée d’une formation nationale des jeunes aux élections et aux campagnes sur l’expérience de comment mobiliser plusieurs milliers de jeunes électeurs pour voter aux élections en Bosnie-Herzégovine. Grâce à une approche interdisciplinaire, le Democratic Youth Movement réussit à toucher directement et indirectement plus de 13000 jeunes électeurs (âgés de 18 à 20 ans) ainsi que 100.000 jeunes via les médias sociaux et autres médias. L’objectif principal est de promouvoir les élections à un niveau informel et créer une ambiance « cool » et intégrative du vote

Présentateurs

M. Ernad Deni ČOMAGA, Bosnie-Herzégovine, Fondateur et Président de Democratic Youth Movement

Ernad Deni Čomaga, né en 1986 est le fondateur et le président de l’ONG Democratic Youth Movement basée à Sarajevo. Depuis 2005, il est actif dans le domaine des politiques de la jeunesse au sein d’ONG en Bosnie-Herzégovine. Il a également dirigé la plus grande organisation d’étudiants de l’université de Sarajevo où il termine ses études. C’est un ancien de l’Université de Heidelberg où il a étudié le droit avec une option droit européen et international. Ernad Deni Čomaga joue un rôle actif dans la création de politiques de la jeunesse en Bosnie-Herzégovine.


Mme Amila SELIMADŽOVIĆ, Bosnie-Herzégovine, Vice-Présidente de Democratic Youth Movement

Amila Selimadžović, née en 1992, est la vice-présidente de Democratric Youth Movement et la coordinatrice du projet My Choice. Elle est diplomée de l’université internationale de Sarajevo où elle étudie les relations internationales. En 2010, elle a participé au programme Benjamin Franklin Transatlantic Fellowship – un programme d’échange du département d’Etat américain et depuis, elle est très impliquée dans le militantisme des jeunes. Amila est membre de différentes organisations humanitaires et de jeunes à Sarajevo.


Chabab 2012, Cercle des jeunes démocrates marocains, Maroc

L’initiative « Chabab 2012 » a été lancée sous le signe du « Maroc de demain aux couleurs de la jeunesse » pour défendre le droit des jeunes Marocains à accéder aux mandats électoraux lors des dernières élections législatives. Elle avait pour but de permettre aux jeunes acteurs politiques d’accéder aux institutions parlementaires grâce à la constitution d’une liste indépendante réservée aux jeunes lors de ces élections. Cette initiative a été lancée dans la foulée de l’Année internationale de la jeunesse. Le Comité préparatoire de l’initiative Chabab 2012 est composé de membres du Cercle des jeunes démocrates marocains, de plusieurs partis politiques et des jeunes militants politiques.

Présentateurs

Mme Hafsa EL BEKRI, Maroc, Cercle des jeunes démocrates marocains

Hafsa El Bekri, 22 ans, est coordinatrice nationale du Cercle des jeunes démocrates marocains. Elle est diplômée de l’Ecole Nationale de Commerce et de Gestion et s’intéresse tout particulièrement aux questions relatives à la démocratie et à la justice sociale. Elle est membre du comité préparatoire du World Youth Peace Movement et préside la commission économique du Maghreb 5 Youth Summit. Elle a participé au séminaire sous-régional pour l’Afrique du Nord sur les politiques de jeunesse, organisé à Tunis par le Centre Nord-Sud, et au séminaire Youth in Action: Democracy and Transformation organisé en Allemagne par l’Evangelisches Jugend- und Fürsorge Werk.


M. Hamza SHAWY, Maroc/France, Cercle des jeunes démocrates marocains

Hamza Shawy, 27 ans, est le fondateur de la section française du Cercle des jeunes démocrates marocains. Après un diplôme d’ingénieur en systèmes d’information obtenu à Paris, il s’est engagé pour la transition démocratique et économique au Maroc. Sensible aux problématiques énergétiques et à leur poids dans les dépenses publiques du Maroc, il milite aujourd’hui pour les solutions reposant sur les énergies renouvelables qu’il essaie de promouvoir. En 2013, il a cofondé la section française du parti marocain « Authenticité et modernité », dont il est le secrétaire adjoint.


Intervenants

Durant le laboratoire, les intervenants sont invités à faire des commentaires critiques sur l'impact, la transférabilité, la durabilité et le risque de l'initiative.

M. Eyal HALAMISH, Australie, PDG de ‘OurSay’sectors.

Eyal est le PDG de OurSay, une organisation qui aide les dirigeants à communiquer avec leurs communautés au moyen de technologies faciles d’accès. Son organisation a obtenu le Crikey Media Innovation Award et l’International Association of Public Participation Core Values award en 2013 pour avoir aidé les dirigeants locaux à prendre des décisions pertinentes en étroite coopération avec leurs communautés. Avant de diriger OurSay, Eyal était consultant  pour les sociétés Fortune 500 dans les secteurs de l’extraction et de la banque

@eyaloursay


M. Kensuke HARADA, Japon, Président, Société à but non lucratif YouthCreate

Kensuke Harada a fondé l’organisation estudiantine pendant ses études et a débuté ses activités en améliorant le taux de participation des jeunes aux élections. Il a dirigé OneVoiceCampaign, qui milite pour l’utilisation d’internet dans pendant les campagnes électorales au Japon. Il a créé YouthCreate en novembre 2012. Son objectif est d’impliquer les jeunes de manière proactive dans la société et en politique et créer un mécanisme pour faire des jeunes des acteurs dans la société. Kensuke Harada a été membre du Comité pour l’évaluation du développement des enfants et des jeunes au Cabinet du gouvernement japonais de 2011 à 2014.


M. Mathias HOUNPKE, Bénin, Gestionnaire du Programme de gouvernance politique à l'Initiative pour les Sociétés Ouvertes de l’Afrique de l’Ouest (Open Society Initiative for West Africa, OSIWA)

Mathias Hounkpe est gestionnaire de Programme pour la gouvernance politique chez OSIWA et possède plus de 15 années d’expérience dans les domaines de renforcement de capacité, gouvernance et développement institutionnel. Il a publié plusieurs articles sur les élections, en particulier des études comparatives sur le rôle des forces de sécurité lors des élections et sur des commissions électorales en Afrique de l’Ouest. Il est titulaire d’un M. Phil (master of philosophy) de l’université de Yale en science politique avec une spécialisation sur la conception de mécanisme de responsabilisation et d’un doctorat de l’université du Bénin en physique mathématique avec une spécialisation sur la théorie de la diffusion . 

@Coffi_12


modérateur

M. Andreas KIEFER, Secrétaire Général du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe

Andreas Kiefer a été élu Secrétaire Général du Congrès en 2010 pour un manda de 5 ans. Il a étudié le droit et les sciences économiques à l’Unviersité de Salzburg et Linz et détient un doctorat en droit. Au sein du Conseil de l'Europe, il a travaillé pour tous les membres du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux nommés par le Land de Salzbourg depuis 1995 - issus de différentes formations politiques - et depuis 1999 comme représentant commun des Länder autrichiens au sein du groupe de travail "Régions à pouvoirs législatifs" du Congrès.  Andreas Kiefer est membre du Comité d'experts du Conseil de l’Europe sur les institutions et la coopération des collectivités locales et régionales (LR-IC), dont il a été élu vice-président. De 2000 à 2009, il a représenté les Länder autrichiens au niveau des experts lors des Conférences Intergouvernementales (CIG). En 2003, il a exercé la fonction de Secrétaire Général de la Conférence des Présidents des Régions à Pouvoirs Législatifs (REGLEG).


Dessinateur

Mme Maria LUCHANKINA