4 novembre 2014 (14h00-16h00) - Salle 7 – Palais de l’Europe, Interprétation: FR/EN

 

Quelles sont les chances et la valeur ajoutée de la démocratie électronique ? La participation des jeunes peut-elle augmenter si on leur donne la possibilité d’exprimer en ligne leurs opinions sur les lois et les politiques ?

Vote on the Web, Brésil

Surveillez bien le site "Vote on the Web" : ce site attire quotidiennement des milliers de jeunes brésiliens intéressés par l’engagement social et civique. En utilisant "Vote on the Web", les citoyens sont autorisés à poster de manière simple et facile leurs opinions et idées concernant les lois attirant l’attention des sénateurs sur les besoins du peuple. L’objectif de "Vote on the Web" est d’encourager les citoyens, en particulier les jeunes, à participer activement aux décisions renforçant le système démocratique au Brésil. Le fait que les personnes découvrent "Vote on the Web" influe sur la manière dont les personnes font de la politique et sur la manière dont les politiques réagissent à ces changements au Brésil.

Présentateurs

Mme Daniele AMARAL, Brésil, Journaliste and coordinatrice de Vote on the Web

Daniele Amaral est une journaliste brésilienne qui travaille pour Webcitizen, une société qui développe des projets internet dans le domaine de la mobilisation sociale et des données de l’e-gouvernement. Elle est la coordinatrice du site mobilisation du citoyen, Vote on the Web, et son rôle est d’encourager les jeunes à participer activement en politique sur internet  et par la même montrer aux législateurs comment ils peuvent travailler en fonction des demandes de la population.

 @danilarama


M. Diego ÁVILA DA SILVA, Brésil, Juriste chez Vote on the Web

Diego Silva est titulaire d’une maîtrise en droit spécialisé dans le droit civil et  le droit procédural en matière civile. Il est bénévole pour le site Vote on the Web, son rôle étant de résumer et simplifier les textes de lois pour aider les citoyens brésiliens à comprendre les véritables objectifs des lois et contribuer ainsi à réduire l’écart qui existe entre les citoyens et les politiques


Intervenants

Durant le laboratoire, les intervenants sont invités à faire des commentaires critiques sur l'impact, la transférabilité, la durabilité et le risque de l'initiative.

Mme Tiffiniy CHENG, USA, cofondatrice et codirectrice de “Fight for the Future”

Tiffiniy est la cofondatrice et codirectrice de Fight for the Future, dont l’objectif est la protection et l’expansion du pouvoir transformateur d’internet dans la vie des individus en créant des campagnes civiques impliquant des millions de personnes. Elle a débuté « Open Congress », le site transparent le plus populaire du gouvernement, et Miro, un site open source de vidéo et de musique. Son domaine est l’art, la culture et les questions de pouvoir structurel.


Mme Adele GAMBANO, Italie, Membre du Parlement et Membre de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe

Adele Gambaro est diplômée en Relations Internationales de l'Institut Universitaire des Hautes Etudes Internationales de Genève, Suisse. Elle poursuit des études de droit de l'Union Européenne à Paris (Sorbonne). Elle s'occupe de financements de l'Union Européenne pour les entreprises et les organismes publics. Elle a été élue au Sénat de la République Italienne en février 2013 et fait partie de la Commission Industrie, Commerce et Tourisme du Sénat Italien.  Adele  suit avec intérêt les thèmes de la webdemocracy, l'impact des votes électroniques et leur rôle sur la politique en général. 


Mme Mary WANGARE MAINA, Kenya, Auditrice sociale chez ActionAid

@ActionAid_Kenya


Modérateur

...

Dessinateur

...