4 novembre 2014 (10h30-12h30) - Salle 9 – Palais de l’Europe, Interprétation: FR/EN/RU

 

Quel est l’importance du budget participatif pour favoriser le dialogue et la confiance entre les jeunes et les autorités ? Les jeunes sont-ils prêts à prendre des décisions ou leur manque t’il l’expérience politique ? Les hommes politiques sont-ils disposés à partager le pouvoir décisionnel ?

Apprendre à compter (Youth participatory budgeting) In Loco, France, Royaume-Uni, Portugal 

Apprendre à compter est un projet documentaire participatif sur le budget participatif des jeunes. Le projet suit trois cas en Europe où les jeunes décident de la manière dont est dépensé l’argent public dans leur école ou leur ville. A Lille (France), les lycéens choisissent des projets prioritaires qui seront financés à hauteur de 25.000 euros. A Trofa (Portugal), les jeunes ont leur mot à dire sur le budget de leur école mais également de leur ville. Des adolescents de chaque pays se sont réunis en juillet et ont convenu des 10 meilleures pratiques. 

Présentateurs

Mme Mathilde PERRIN, France, participante Bd'un udget participatif

Mathilde Perrin est âgée de 18 ans. Elle a été impliquée dans un processus de budget participatif à Oignies où elle a présenté un projet améliorant certaines salles de classe dans les lycées. Avec 20 autres adolescents, elle figure parmi les adolescents suivis par le projet documentaire « Apprendre à compter ». Elle a obtenu son baccalauréat en économie au lycée professionnel de Oignies et poursuit ses études en licence d’anglais.


M. Gilles PRADEAU, France, réalisateur et consultant

Gilles Pradeau analyse les documentaires participatifs se concentrant sur les innovations démocratiques et les dépenses publiques en Europe. Le premier volet « Apprendre à compter » utilise une caméra à 360° pour  filmer les adolescents négociant le budget pour leur lycée. Avant de faire ses propres films, Gilles proposait conseils et ateliers de travail pour l’engagement citoyen, le budget participatif et travaillait à Paris pour un festival de films ambulant. Il promeut des documentaires créés pour le web avec Popathon, une initiative soutenue par la Fondation Mozilla.

@learningtocount


Generation Democracy, European Union, Council of Europe, in partnership with the Turkish Ministry of National Education and the Board of Education

Generation Democracy aims to foster education for democratic citizenship and human rights education (EDC/HRE) throughout the education system in Turkey. The democratic school culture framework asks the question “What makes a school culture more democratic?” Through experimentation in 22 pilots schools in 10 provinces of Turkey, participants in the project have developed a framework to answer that question. There are three themes: rights, responsibilities and freedoms; active participation; and respect for diversity that intersect six dimensions identified through the piloting: decision making, communication, teaching and learning environment, behaviour management, identity and belonging and value-based education.

présentateur

Mme Seda ARICAN MASLEN, Turquie, gestionnaire de projet, Bureau de Programme du Conseil de l’Europe à Ankara 

Seda Arican Maslen est gestionnaire de projet au Bureau de programme du Conseil de l’Europe à Ankra depuis 2011, responsable du projet pour l’éducation à la citoyenneté démocratique et  aux droits de l’homme en Turquie. Elle est licenciée en sciences politiques et administration publique de l’université Bilkent, Ankara. Elle est titulaire de deux maîtrises en affaires publiques européennes de l’université de Maastricht (2003, cumlaude) et en politiques européennes de l’université catholique de Leuven (class 2005, cumlaude). De 2004 à 2007 elle était à Bruxelles, consultante junior dans une société privée chargée des activités de lobbyistes dans divers secteurs d’activités. Elle est actuellement doctorante à l’université des Nations Unies, Ecole supérieure de gouvernance de Maastricht, axée sur l’éducation et l’inclusion des migrants dans les technologies de l’information et de communication. 


Intervenants

Durant le laboratoire, les intervenants sont invités à faire des commentaires critiques sur l'impact, la transférabilité, la durabilité et le risque de l'initiative.

Mme Laurence MONNOYER-SMITH, France, de la Commission nationale du débat public 

Laurence Monnoyer-Smith est Vice-présidente de la Commission nationale de débat public depuis avril 2013 et professeure en sciences de l’information et communication politique. Elle a dirigé  le laboratoire au Costech (Connaissance, Organisation et Systèmes Techniques)  à l’Université de Compiègne dont les recherches portent sur la relation entre la science, la technologie et la société. Ses recherches porte sur la démocratie électronique, les usages participatifs (forum participatif, plateforme électronique délibérative), les bases de données et la participation, les modèles de citoyenneté dans la culture numérique. Ses travaux théoriques portent sur l’usage des technologies de l’information dans le processus de prise de décision et l’inclusion des citoyens dans la démocratie participative.


Mme Priya SITAL, Suriname, Présidente du Parlement des jeunes du Suriname

Sa participation active et son interaction avec les jeunes a donné à Priya l’élan nécessaire pour se présenter aux élections du Parlement national des jeunes. Après avoir été élue, elle a été nommée par ses pairs prermière Présidente du Parlement des jeunes du Suriname en mars 2014. Priya a étudié les ressources minérales à l’Université du Suriname et est titulaire d'une licence scientifique en gestion des ressources minérales. Elle prépare actuellement un master en géosciences minérales. Elle est également assistante à l’Université du Suriname.


M. Rolf WENZEL, Allemagne, gouverneur de la Banque de développement du Conseil de l’Europe

Rolf Wenzel a été élu Gouverneur de la Banque de Développement du Conseil de l'Europe le 8 avril 2011. Il était auparavant Directeur général de la Politique des marchés financiers au Ministère fédéral des Finances allemand. Il exerçait par ailleurs les fonctions de Gouverneur suppléant pour l'Allemagne auprès de banques multilatérales de développement régionales et a représenté l'Allemagne dans des enceintes internationales telles que les réunions du G7/G8, du G20, et de l'OCDE. Avant d'occuper ce poste, il était Directeur général adjoint à la politique financière et monétaire internationale. Au Ministère des Finances, il s'est également consacré aux questions européennes et a été Conseiller auprès du Directeur exécutif allemand au Fonds monétaire international. Il a obtenu un doctorat en économie et économétrie à la Ruhr-Université de Bochum, après des études à l'Université de Hambourg et à la London School of Economics.


moderator

M. Julius Georg LUY, Allemagne, Ambassadeur Extraordinaire et plénipotentiaire, Représentant permanent de l’Allemagne auprès du Conseil de l’Europe

M. l’Ambassadeur Julius Georg Luy a rejoint le ministère des affaires étrangères de la République d’Allemagne en 1981. En 1983, il a travaillé à la Direction des Affaires de désarmement et de contrôle des armements avant de devenir consul et à l’Ambassade d’Allemagne en Thailande de 1984 à 1987. Après un passage à Beirut et Strasbourg, il retourne aux Affaires étrangères en 1989 et participe aux négociations « 2+4 ».  Il est alors nommé Directeur de la division des affaires économiques à l’Ambassade en Russie puis de 1994 à 1998 Directeur de la cellule "Perspectives d'avenir du service diplomatique". En 1988, il est nommé Ambassadeur d’Allemagne à Haiti ;  De 2001 à 2004, Chargé des questions environnementales et biopolitiques au ministère des Affaires étrangères puis Ambassadeur à Myanmar. Depuis septembre 2011, Julius Georg Luy est Ambassadeur Extraordinaire et plénipotentiaire, Représentant permanent de l’Allemagne auprès du Conseil de l’Europe


Dessinateur

Mme Maria LUCHANKINA