4 novembre 2014 (10h30-12h30) - Salle 8 – Palais de l’Europe, Interprétation: FR/EN

 

Souvent les jeunes ne se sentent pas représentés comme ils le devraient par les élus. Dans les conseils de jeunes, les jeunes s’attèlent à construire une culture de la responsabilité au moyen d’une participation significative. Les conseils de jeunes parviendront-ils à établir la confiance entre les décideurs et les jeunes citoyens et s’assurer que les institutions sont vraiment plus responsables et plus à l’écoute de tous, y compris des jeunes ?

Conseils des Jeunes, Mwanza Youth and Children Network – MYCN, Tanzanie

L’objectif de “Children Engagement for Government Accountability” est de contribuer à l’initiative mondiale de la promotion de l’engagement démocratique des jeunes dans des domaines qui affectent leur bien-être. Les actions entreprises comprennent par exemple, un enfant qui dirige un programme média, des boîtes à idées, des dialogues où les enfants et des fonctionnaires peuvent s’engager directement et des formations de renforcement de capacités de l’engagement des jeunes pour le développement à l’attention des jeunes et des fonctionnaires. L’initiative a eu lieu à Mwanza en Tanzanie, où 60 membres du conseil des jeunes de Mwanza, issus de deux quartiers, y sont engagés en tant que pionniers.

Site web : https://envaya.org/mycn

Présentateurs

Mme Halleluyah BENJAMIN, Tanzanie, Gestionnaire régional du Conseil des Jeunes

Halleluyah Benjamin, 15 ans, est élève au lycée Kilimani à Mwanza City, Tanzanie. Elle a rejoint le Conseil des jeunes en 2012 et a été élue gestionnaire du Conseil au niveau régional. Le Conseil des jeunes procure à Halleluyah et ses pairs une plate-forme où les enfants peuvent défendre leurs droits et assurer une participation active dans les domaines qui affectent leurs vies. Halleluya a défendu les droits et la participation des enfants dans des programmes de télévision en tant que présentatrice et lors de réunions organisées avec des dirigeants gouvernementaux.


M. Shaban RAMADHANI, Tanzanie, fondateur et directeur exécutif de Mwanza Youth and Children Network (MYCN)

Shaban Ramadhani, 26 ans, est l’un des fondateurs et l’actuel directeur exécutif du réseau Mwanza Youth and Children Network (MYCN), dirigé par des jeunes. Depuis sa plus tendre enfance il a été impliqué dans la protection et la mise en œuvre des droits des enfants et des jeunes. Il travaille en étroite collaboration avec les membres du Conseil des Jeunes à Mwanza, au niveau local et régional, et a lui-même été vice-président du Conseil national des Jeunes de Tanzanie de 2004 à 2005. Shaban a prouvé son engagement pour assurer le meilleur avenir aux enfants et aux jeunes, que ce soit dans la planification, la mise en œuvre et la promotion du programme.


Action Aid, Bangladesh

Afin de changer le pouvoir des citoyens et des parlements pour augmenter les ressources pour l’éducation, ActionAid et d’autres organisations nationales de société civile au Bangladesh ont pris une initiative pour augmenter la capacité des groupes communautaires de vérification à contrôler l’allocation des ressources au niveau du district et la prestation de services dans les écoles. Les résultats du contrôle budgétaire par les groupes communautaires de vérification ont été communiqués au niveau national par le premier caucus parlementaire du Bangladesh sur l’éducation, qui a fait pression sur le gouvernement pour qu’il reconnaisse l’éducation comme un droit, et pour qu’il augmente les ressources allouées au secteur de l’éducation.

Présentateurs

M. Samiuddin AHMED, Bangladesh, Chargé de programme - Jeunesse (recherche et développement) à ActionAid Bangladesh

Sami est un jeune professionnel d’ActionAid Bangladesh et y dirige la recherche et le développement sur la jeunesse. Il est également très impliqué dans le réseau « Activista Bengladesh », le réseau jeune national d’ActionAid Bangladesh. Sami sait coordonner les activités des jeunes sur le terrain et les relier aux efforts au niveau national. Il cherche à impliquer systématiquement les jeunes dans diverses problématiques, entreprenant des recherches et s’impliquant dans le processus de l’après 2015, d’un point de vue de la jeunesse bangladaise.

@samiuahmed


Mme Sarah HUXLEY, Royaume-Uni, Coordinatrice mondiale des droits des enfants et des jeunes pour ActionAid International

Sarah est la coordinatrice mondiale des droits des enfants et des jeunes pour ActionAid International. Ses domaines d’intérêt et d’expertise sont la participation/gouvernance, la politique et la stratégie jeunesse, les droits des enfants, l’éducation, la protection et la transition après un conflit. De 2008 à 2010 elle était gestionnaire de projet et rédactrice principale du Guide de développement de la participation des jeunes du DFID-OSC (Ministère du développement international du Royaume-Uni – Organisations de la société civile). Elle a travaillé pour de nombreuses organisations, y compris de petites ONG, des agences internationales et les Nations-Unies, y compris comme rédactrice en chef pour le tout premier rapport participatif en ligne des Nations-Unies, le Rapport mondial sur la jeunesse en 2011. Sarah veut s’assurer que les tous les hommes et les femmes soient reconnus comme partenaires et leaders pour la lutte contre les injustices sociales.

@AidHoover


Intervenants

Durant le laboratoire, les intervenants sont invités à faire des commentaires critiques sur l'impact, la transférabilité, la durabilité et le risque de l'initiative.

M. Bernard DE VOS, Belgique, Délégué général de la Communauté française aux Droits de l'Enfant 

Educateur spécialisé et licencié spécial en islamologie, Bernard DE VOS est l’auteur de plusieurs ouvrages ayant trait aux questions d’enfance et de jeunesse (dont « Les Apaches des parkings, adolescents des villes et des ghettos » publié chez Labor en 1999). Directeur durant quinze ans de SOS Jeunes-Quartier Libre asbl à Bruxelles, il a été à l’origine de la création de nombreux dispositifs novateurs en matière d’aide et de protection de la jeunesse (Samarcande asbl, Solidarcité, Synergie 14, …). Il a exercé plusieurs mandats dans des organes de décision ou de concertation sur les mêmes matières. Il exerce depuis mars 2008 la fonction de Délégué général de la Communauté française aux droits de l’enfant. Depuis la fin septembre 2013, il exerce pour un an la Présidence d’ENOC, le Réseau européen des ombudsmans des enfants.


Mme Rokhaya DIALLO, France, écrivaine et réalisatrice

Rokhaya Diallo est née et a grandi à Paris. Elle s’est impliquée très tôt dans la politique locale, présidant le Conseil des jeunes de La Courneuve (banlieue de Paris) et participant activement à Mix-Cité, une organisation anti-sexiste. En  2007, elle a cofondé les Indivisibles, un groupe dont l’objectif est  d’utiliser l’humour et l’ironie pour casser les préjudices et la discrimination raciale. Un des moyens qu’utilise l’association pour atteindre son objectif est de primer les « meilleurs » propos racistes prononcés par des personnalités durant la cérémonie des « Y A BON AWARDS ». En 2009, après avoir travaillé pendant 8 ans pour la programmation TV jeunesse, Rokhaya diplômée en droit, en audiovisuel, marketing et vente, est devenue commentatrice pour le programme TV La Matinale sur Canal+ avant de travailler pour I>télé (chaîne câblée), RTL, puis en produisant le programme culturel radiophonique FRESH CULTURES hébergé sur Le Mouv’.

@RokhayaDiallo


Mme Joëlle GERBER, France, Responsable de la Programmation de la Maison du jeune citoyen, Coordinatrice du Conseil des Enfants de 1996 à 2014, Ville de Schiltigheim 

Formée aux sciences politiques et aux questions de démocratie participative, j’ai accompagné durant 18 ans le Conseil Municipal des enfants et son action à Schiltigheim, berceau de la participation des enfants et des jeunes en France. Passionnée par le développement de l’enfant et l’expression active de sa citoyenneté, j’ai désormais en charge la responsabilité de la programmation de la Maison du jeune citoyen de Schiltigheim qui a vocation à promouvoir la place des enfants et des jeunes dans la ville et dans la société par le biais d’actions, de dispositifs et d’actions pédagogiques qui répondent à leurs attentes et leurs aspirations  démocratiques. Je suis également engagée dans les réflexions du groupe des experts de l'Association Nationale des Conseils d'Enfants et de Jeunes.


M. Kirill KOROTEEV, Fédération de Russie, Avocat au Centre des Droits de l’Homme Memorial, Lauréat du Prix Sakharov 2009

Kirill Koroteev est juriste au Centre des droits de l’Homme  « Memorial » depuis 2012, où il développe des stratégies dans les cas de litiges en matière de droits de l’homme, au niveau national et devant la Cour européenne des droits de l’Homme. De 2006 à 2011, il était consultant auprès du Centre européen de défense des droits de l’homme (EHRAC). Il intervient dans de nombreuses conférences et formedes étudiants en droit, juristes, fonctionnaires et juges de l’ex-URSS et des Balkans en droit européen et international des droits de l’homme. Kirill Koroteev est diplômé avec mention de l’Université d’Etat, de l’Ecole supérieure d’économie de Moscou et titulaire d’un master en Droit comparé européen de l’Université Paris I- Panthéon-Sorbonne.

@Korkinen


Modérateur

Mme Andrée BUCHMANN, France, conseillère régionale d’Alsace, membre du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe

Andrée Buchmann est conseillère régionale d'Alsace et conseillère municipale de Schiltigheim qui a été la première commune de France à créer un Conseil Municipal des Enfants, puis, les enfants devenant grands et souhaitant continuer, un Conseil Municipal des Jeunes. Certains d'entre eux sont aussi devenus, à l'âge adulte, conseillers municipaux. Andrée Buchmann est Présidente de l'Observatoire de la qualité de l'air intérieur et membre du Conseil national de l'air. Elle est très impliquée dans sa communauté locale, en particulier dans le domaine de l’environnement


Dessinateur

M. Guillaume DELOIZON