4 novembre 2014 (10h30-12h30) - Salle 3 – Palais de l’Europe, Interprétation: FR/EN/RU - Parrainé par la Conférence des OING du Conseil de l’Europe

 

Comprendre est la première étape du changement. Simuler la prise de décision démocratique éclaire les jeunes sur les politiques publiques. Comment l’enseignement de la démocratie peut-elle aider les structures démocratiques à évoluer au lieu de reproduire le status quo ?

SIM Democracy, Fondation Friedrich Naumann Foundation pour la Paix: Bureau régional pour l’Asie de l’Est et du Sud-Est, Thaïlande

SIM Democracy est un outil d’éducation interactive de simulation d’une communauté démocratique. En moins d’une heure il permet aux joueurs d’endosser plusieurs rôles et d’exécuter activement des tâches et responsabilités dans une société démocratique, comme par exemple, un gouvernement qui prend des décisions parlementaires et publiques, établit un budget, alloue des ressources, créé une infrastructure et dirige le pays, ou un citoyen ordinaire qui génère un revenue, paye des impôts et participe activement au suivi de l’action gouvernementale. En conséquence, il encourage les éléments fondamentaux et une meilleure compréhension de la politique publique et renforce les valeurs démocratique, mais avant tout, il génère des questions politiques dans les esprits des jeunes en créant des plateformes de débats sur des questions politiques et l’action gouvernementale.

Présentateurs

M. Rainer ADAM, Allemagne, Directeur régional pour l’Europe du centre, de l’est et du sud-est, du Caucase du Sud et de l’Asie, Fondation Friedrich Naumann pour la liberté

Un homme qui se souvient de ses expériences d’apprentissage simples et efficaces de son enfance grâce à la participation interactive, sait ce qu’il manque dans les cours d’éducation civique en Thaïlande, et pourquoi les plus jeunes n’éprouvent aucun intérêt pour la politique. C’est comme cela que SIM Democracy est née. Rainer Adam croit fermement qu’un outil d’apprentissage interactif encourage les jeunes à voir le monde à travers un spectre politique et démocratique. Depuis 2008 il est le directeur régional pour l’Asie de l’Est et du Sud Est de la Fondation Friedrich Naumann (FNF) Bangkok, Thaïlande. Il est titulaire d’un doctorat de l’université de Bonn, Allemagne.


Mme Pimrapaat DUSADEEISARIYAKUL, Thaïlande, Gestionnaire de projet pour la Thaïlande, Bureau régional pour l’Asie orientale et du Sud-Est, Fondation Friedrich Naumann pour la liberté.

Ses forums pour les jeunes à travers la Thaïlande ne manquent pas d’inspirer ses sujets à travers la Thaïlande, elle est connue dans tout le pays pour la future campagne de recherche « Dream Thailand ».  Quand SIM Democracy a été mise en œuvre à travers la Thaïlande sous son impulsion, elle a continué d’inspirer la jeunesse, mais pour eux, c’est « Dream Democracy ». Elle est actuellement gestionnaire de projet dans l’équipe thaïlandaise de la Fondation Friedrich Naumann. Elle est titulaire d’un doctorat en relations internationales de l’université d’Aberdeen (1999)  et d’une maîtrise en politiques internationales (1993) de l’université d’Aberystwyth, Royaume-Uni.


Intervenants

Durant le laboratoire, les intervenants sont invités à faire des commentaires critiques sur l'impact, la transférabilité, la durabilité et le risque de l'initiative.

Mme Silvia GOLOMBEK, USA, Vice Présidente des Programmes à Youth Service America

Silvia Blitzer Golombet et vice présidente de Youth Service America, une organisation qui aide les jeunes à trouver leur voie, agir, et influencer les questions d’importance vitale pour la communauté. Titulaire d’un doctorat en sociologie de l’University Johns Hopkins, sa carrière dans la gestion de projets à but non lucratif, la coopération internationale, la planification stratégique et l’enseignement se porte principalement sur le positionnement des enfants et des jeunes comme partenaires clés dans la construction de sociétés démocratiques. Elle a créé et dirige désormais différentes initiatives pour accroître la participation des jeunes dans les activités citoyennes à travers le monde, y compris la sensibilisation, le volontariat, les campagnes d’action et les efforts philanthropiques autour des questions que les jeunes considèrent comme importantes et stratégiques.

@SilviaGolombek


Mme Cristina RUIZ HERNANDEZ, Mexique, coordinatrice des membres pour le Centre Mexicain pour la philanthropie

Cristina Ruiz Hernanez a obtenu son diplôme en gestion des ressources humaines de l’Université ibéro-américaine. Pendant 8 ans, Cristina était la directrice exécutive de ICYE Mexico (Echange culturel de jeunesse Mexique), où elle a développé des programme de volontariat au Mexique. Cristina Ruiz Hernandez a également fait partie du Conseil de direction de la Fédération de l’ICYE et de la région Panamériciane. Elle est actuellement la coordinatrice des membres pour le Centre Mexicain de Philantrophie. Parmi ses tâches, elle assure le lien entre le Centre et ses membres (environ 1200 OSC à but non lucratifs au Mexique), l’organisation du programme Institutionality and Transparency Stantards, et la coordination du partenariat régional entre le Center et les organisations dont les programmes sont développés au niveau local.


Modérateur

...

Dessinateur

...