De la participation à l'influence: la jeunesse peut-elle redynamiser la démocratie ?

Strasbourg, 3-5 novembre 2014
 

La démocratie se vit et se construit dans les institutions politiques de la société, mais aussi dans les multiples espaces où des citoyens se regroupent : éducation formelle et informelle, milieu professionnel, sport, culture, société civile et, de plus en plus, médias sociaux en ligne.  La démocratie nécessite des bases fermes et solides mais doit être transmise et renouvelée de génération en génération. (Vidéo: Messages Alumni des écoles d'études politiques du CdE)

Aujourd'hui, nous observons parmi les jeunes une abstention croissante pour la participation électorale et pour les partis politiques,  une méfiance des médias traditionnels, et parfois un rejet violent des représentations traditionnelles du pouvoir politique. Dans les démocraties en transition, les jeunes sont en première ligne des mouvements de rejet populaires de la corruption et de la fraude électorale, mais sont en revanche marginalisés dans le processus de consolidation démocratique. En temps de crise économique, les jeunes sont de plus en plus confrontés à leur mise à l'écart des « espaces quotidiens ». Comment augmenter la participation démocratique des jeunes grâce au marché du travail si les possibilités d'emploi diminuent ?  L'éducation est-elle un véritable garant de prospérité et de sécurité, et est-elle un bon vecteur d'inclusion alors que les générations hautement qualifiées ont dorénavant moins de garanties d'avoir accès au marché du travail, au point que certains vont jusqu'à parler de « génération perdue » ?

Il y a une disparité entre les aspirations des jeunes d'une part, et les formes d'engagement et leur influence limitée d'autre part. Il y a aussi une disparité entre les idéaux des jeunes – tels que la justice sociale et l'égalité – et les priorités des prises de décisions démocratiques. Il y a un décalage entre le désir des jeunes d'influence à long terme pour construire leur avenir et la pression de se concentrer sur les obligations à court terme.

Néanmoins, le potentiel de l'influence et de la participation des jeunes en démocratie existe. De nombreux jeunes sont engagés aux niveaux communautaire ou local et expriment leurs idéaux et engagements civiques. Les jeunes disposent aujourd'hui de multiples possibilités de participation formelle : élection de représentants d'élèves, conseils locaux de jeunesse, parlements de jeunes, sections jeunesse des partis politiques, etc., mais leur impact est relativement faible. Il est essentiel d'augmenter l'engagement démocratique des jeunes, pas seulement en terme de participation (quantité) mais aussi en terme d'influence (qualité).  Il serait important de repérer les cas où ces structures ne sont pas une façade, mais de véritables vecteurs de participation démocratique, et d'examiner les conditions de leur réussite. De nouveaux moyens de socialisation et d'organisation qui émergent et sont expérimentés par les jeunes via les médias en ligne et les réseaux sociaux,  pourraient défier les modèles établis de gouvernance démocratique. De plus, il y a des personnalités politiques fortement engagées dans les structures existantes de démocratie représentative qui tentent d'améliorer le système « de l'intérieur ».

Toutes ses perspectives devraient être explorées pour que les sociétés mobilisent le potentiel des jeunes comme acteurs d'un changement positif.

Le Forum mondial de la démocratie de Strasbourg 2014 engagera, avec des jeunes, des décideurs et des faiseurs d'opinion, une réflexion sur ces schémas d'exclusion et de participation, et examinera de nouvelles façons de mobiliser les jeunes pour repenser les espaces démocratiques d'aujourd'hui.

A propos du Forum

Le Forum mondial de la démocratie est un rassemblement annuel organisé à Strasbourg, au cours duquel des leaders, des faiseurs d'opinion, des militants de la société civile et des représentants des entreprises, des milieux universitaires, des médias et des groupements professionnels sont invités à échanger leurs points de vue sur des questions essentielles ayant trait à la démocratie dans le monde. Les éclairages apportés lors des diverses réunions organisées pendant le Forum servent de base aux activités du Conseil de l'Europe et de ses nombreux partenaires dans le domaine de la démocratie et de la gouvernance démocratique.

quelques impressions sur le forum 2013

L'enregistrement est ouvert

S’ENREGISTRER ICI

La participation est gratuite.

Les frais de voyage, visa et séjour sont à la charge des participants.

Le Conseil de l'Europe ne délivre pas de lettre d'invitation.

Date limite: 12 octobre 2014

Conférences collaboratives

La plate-forme en ligne pour discuter des sujets pour les Conférences collaboratives du Forum est disponible! La procédure de vote sur les thèmes proposés est ouverte du 1er au 10 octobre. Les initiateurs des Conférences collaboratives sélectionnées seront invités au Forum mondial de la démocratie à Strasbourg et seront responsables de l'organisation de la session "Conférences collaboratives" le 4 novembre. Leurs frais seront couverts.