La Journée mondiale de la presse a été instaurée par l'Assemblée générale des Nations Unies en décembre 1993.

Cette journée, célébrée chaque année le 3 mai, est à la fois une journée d'action à travers la mise en place d'initiatives visant à la défense de la liberté de la presse, une journée d'évaluation de l'état de la liberté de la presse dans le monde, une journée d'alerte du public et de sensibilisation, une journée de stimulation du débat parmi les professionnels des médias ainsi qu'une journée commémorative en mémoire des journalistes qui ont perdu la vie pendant qu'ils exerçaient leur profession.

L'action du Conseil de l'Europe en faveur de la liberté de la presse et de l'information repose sur l'article 10 de la Convention européenne des droits de l'homme qui fait de ce droit fondamental une pierre angulaire de la démocratie. Il mène des activités de coopération afin d'aider les pays à élaborer des textes de loi et d'instaurer des pratiques conformes aux normes européennes. Il a notamment créé un groupe international de spécialistes pour traiter des questions de liberté d'expression et d'information en temps de crise. Les mutations de la société de l'information placent le Conseil de l'Europe devant le défi de défendre et maintenir ses principes fondamentaux dans de nouveaux environnements, dont le principal est l'Internet.

Journalistes en temps de crise

La guerre, le terrorisme, les menaces pesant sur la stabilité et les catastrophes naturelles conduisent à un renforcement de la sécurité et de la surveillance dans le monde entier. Comment cela affecte-t-il l'accès à l'information et le travail des journalistes ?

Concerné par l'érosion de la liberté de la presse en situation de crise, le Conseil de l'Europe a adopté trois documents particulièrement significatifs :

  • une Déclaration sur la liberté d'expression et d'information dans les médias dans le contexte de la lutte contre le terrorisme,
  • des lignes directrices sur la protection de la liberté d'expression et d'information en temps de crise et
  • une Déclaration sur la protection et la promotion du journalisme d'investigation.

Ces trois documents sont basés sur l'article 10 de la Convention européenne des Droits de l'Homme dont l'objectif est de garantir la liberté d'expression et d'information dans le cade de la juridiction des 47 Etats membres du Conseil de l'Europe.

Liberté d'expression et défis de l'Internet

Le Conseil de l'Europe examine les politiques possibles pour répondre aux questions de protection de droits de l'Homme posées notamment par les réseaux sociaux et les moteurs de recherche, les questions de la neutralité du Net (Net neutrality) et la garantie de l'accès à l'information.

Edition 2015 Edition 2015
Le Secrétaire Général appelle les Etats européens à protéger les journalistes
Conseil de l'Europe Strasbourg 30 avril 2015
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Journée mondiale de la liberté de la presse, 3 mai

Des organisations internationales représentant les journalistes ont signalé au Conseil de l’Europe 45 cas de violation présumée de la liberté des médias depuis le lancement, le 2 avril, d’une Plateforme en ligne visant à renforcer la protection du journalisme et à promouvoir la sécurité des journalistes.

Les cinq organisations qui se sont associées au Conseil de l’Europe pour traiter les graves violations présumées de la liberté des médias – Article 19, l’Association des journalistes européens, la Fédération européenne des journalistes, la Fédération internationale des journalistes et Reporters sans frontières – ont fait état de cas concernant 14 Etats membres.

« La Journée de la liberté de la presse est l’occasion de rappeler à quel point il est vital pour une démocratie d’avoir des médias libres. Les conditions permettant aux médias de fonctionner librement se dégradent ; or, nos Etats membres ont l’obligation de protéger le droit à la liberté d’expression des journalistes comme de tout citoyen. Grâce à la Plateforme pour la sécurité des journalistes, nous serons en mesure de défendre ces droits avec plus de fermeté. Plusieurs de ces alertes ont déjà eu des effets positifs et je me réjouis à la perspective d’engager le dialogue avec les Etats membres pour trouver des moyens de remédier à toutes les autres violations dénoncées sur la Plateforme », a déclaré le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe, M. Thorbjørn Jagland.

Voir aussi :

 

 


Les attaques contre les journalistes sont des attaques contre toute la société. Dans ce film, découvrez les actions du Conseil de l'Europe pour protéger les journalistes, libres, indépendants et divers médias.

Plus d'informations Plus d'informations

Article 10 de la Convention européenne des droits de l'homme

''Toute personne a droit à la liberté d'expression. Ce droit comprend la liberté d'opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu'il puisse y avoir ingérence d'autorités publiques et sans considération de frontière. Le présent article n'empêche pas les Etats de soumettre les entreprises de radiodiffusion, de cinéma ou de télévision à un régime d'autorisations''.

Liens connexes Liens connexes