14 juin - Journée Mondiale des Donneurs de Sang

Depuis de nombreuses années, le Conseil de l'Europe soutient la Journée Mondiale des Donneurs de Sang, organisée le 14 juin de chaque année et destinée à médiatiser cette cause au niveau mondial.

En matière de transfusion sanguine, l'Organisation défend 3 grands principes : la recherche de l'autosuffisance, la protection de la santé des donneurs et des receveurs de sang, et la non-commercialisation des substances d'origine humaine, par la promotion du principe des dons volontaires et non rémunérés.

Le Comité européen de la transfusion sanguine (CD-P-TS) est en charge de ces questions et représente 35 pays européens et 9 pays observateurs ainsi que l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et la Commission Européenne (UE).

La Direction Européenne de la Qualité du Médicament & Soins de Santé (DEQM) pilote ces activités à l'échelle européenne. Elle publie notamment des rapports destinés à améliorer les pratiques, des enquêtes internationales ou des recommandations adressées aux Etats membres pour faire évoluer les législations nationales.

Elle publie également un ''Guide pour la préparation, l'utilisation et l'assurance de qualité des composants sanguins'', destiné aux professionels et internationalement reconnu. Le questionnaire annuel sur la collecte, les contrôles et l'utilisation de composants sanguins en Europe, ainsi que la base de données centrale sur les réserves de sang congelé de groupes rares, sont d'autres exemples des thématiques prioritaires de la DEQM.

Edition 2013

Cette année, le thème de la Journée mondiale des donneurs de sang tient en un slogan : «Faites le don de la vie : donnez votre sang». Chacun d'entre nous peut, en donnant son sang, faire le don de la vie à quelqu'un qui en a besoin.

De nombreuses manifestations et activités seront organisées au niveau local dans les pays participants. Sur le site de la DEQM, une carte interactive permet aux visiteurs de s'informer sur les festivités organisées dans leur propre pays grâce à des liens vers les sites des établissements nationaux du sang. Un événement mondial organisé par la Croix-Rouge coréenne et le Ministère de la Santé et des Affaires sociales de la République de Corée se tiendra à Séoul.

A qui sert le sang collecté?

Chaque année, en Europe, des dizaines de millions de poches de sang sont collectées. Elles permettent à de nombreux malades de recevoir les composants sanguins dont ils ont besoin. Selon les cas, ce sont des globules rouges, des plaquettes ou du plasma qui seront transfusés (on ne transfuse jamais de sang total, mais uniquement le composant dont le patient a besoin, hormis en cas d'autotransfusion).

Les transfusions de globules rouges et de plaquettes sont indispensables comme complément au traitement de cancers, tels les leucémies (50 %), et permettent aussi de lutter contre des hémorragies accidentelles (15 %) ; bien sûr, elles sont également précieuses lors d'interventions chirurgicales (27 %) pour remplacer le sang perdu pendant l'opération. Quant au plasma, il peut être utilisé sous sa forme initiale, notamment dans les cas d'hémorragies aiguës, ou être fractionné pour isoler certaines de ses protéines (immunoglobulines, facteurs de coagulation, albumine…) à des fins thérapeutiques.

Qui peut être donneur?

En Europe, de manière générale, toute personne en bonne santé âgée de 18 à 65 ans peut faire un don de sang total. D'autres limites d'âge peuvent s'appliquer pour les dons de plasma et de plaquettes. En pratique, selon les pays, entre 0,4 % et 6,4 % de la population adulte donne régulièrement son sang *. Pour des raisons de sécurité, les usagers de drogues injectables, les porteurs d'infections transmissibles (VIH, hépatite C…) et les personnes ayant reçu une greffe d'organe ou une transfusion ne peuvent être donneurs.

Quels types de dons sont possibles?

Les établissements en charge de la collecte des dons recueillent :

  • du sang total qui sera transformé en composants sanguins ;
  • du plasma par une technique appelée plasmaphérèse (le sang du donneur passe dans un appareil à aphérèse qui retient le plasma et restitue les cellules sanguines au donneur) ; le plasma peut être transfusé à un patient ou être transformé en produits thérapeutiques ;
  • des plaquettes par une technique appelée cytaphérèse (comme pour le don de plasma, le sang passe dans un appareil à aphérèse, à la différence que seul le concentré plaquettaire est conservé ; les autres constituants du sang sont restitués au donneur).

 Les établissements en charge des dons collectent également des échantillons de sang auprès de donneurs désireux de s'inscrire aux registres des donneurs de moelle osseuse et de cellules souches hématopoïétiques. Ces registres permettent de rechercher des donneurs compatibles avec les patients nécessitant une greffe.

A quelle fréquence peut-on donner?

Les hommes peuvent en principe procéder à un maximum de 6 dons de sang total par an et les femmes, jusqu'à 4. En matière de dons de plasma et de plaquettes, on peut faire des dons plus fréquemment, jusqu'à 20 dons par an.