Retour

L’Ukraine a fait des réformes prometteuses dans la lutte contre la corruption qu’elle doit à présent mettre en pratique

Groupe d’États contre la corruption Strasbourg 8 août 2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Shutterstock

Shutterstock

Dans un nouveau rapport publié aujourd'hui, le Groupe d’États contre la corruption (GRECO) du Conseil de l’Europe encourage les autorités ukrainiennes à poursuivre leurs efforts de réforme anticorruption entamés à la suite de la Révolution de la Dignité, et à obtenir des résultats concrets.

Le GRECO met en garde contre les retards et inconvénients que cela entraînerait et demande instamment que les réformes soient soutenues par une volonté politique forte et suivies d’une application effective.

Les experts soulignent que les défis les plus urgents sont le traitement de la corruption à grande échelle et l’éradication de l’impunité. Pour cela, le GRECO juge qu’il est crucial de rendre indépendants et efficaces les organes anticorruption nouvellement établis, à savoir le Bureau national anticorruption, l’Agence nationale pour la prévention de la corruption et le Parquet spécialisé anticorruption, ainsi que de les doter des moyens nécessaires pour ce faire.

Lire l'intégralité du communiqué de presse - L’Ukraine a fait des réformes prometteuses dans la lutte contre la corruption qu’elle doit à présent mettre en pratique


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter