Retour

Slovénie : augmenter le nombre d’enquêtes sur le blanchiment d’argent pour s’attaquer aux crimes graves

MONEYVAL Strasbourg 3 août 2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
© Shutterstock

© Shutterstock

Le nombre d’enquêtes sur le blanchiment d’argent a augmenté en Slovénie depuis la dernière évaluation en 2010, mais reste insuffisant au regard de celui des enquêtes et condamnations relatives aux infractions générant des profits, telles que l’évasion fiscale, la fraude et les autres crimes économiques, ainsi que du trafic de stupéfiant.

Il s’agit de l’une des conclusions essentielles du nouveau rapport publié aujourd’hui par le Comité d’experts sur l’évaluation des mesures de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (MONEYVAL) du Conseil de l’Europe. (Voir également le résumé du rapport).

Etant donné les risques de blanchiment existant en Slovénie, les experts du Conseil de l’Europe soulignent qu’il est nécessaire d’augmenter le nombre d’enquêtes portant sur les crimes graves.


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter