Retour

Portugal : les progrès en matière de participation des Roms au processus décisionnel local doivent être soutenus

Commissaire aux droits de l'homme Lisbon 8 mars 2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Portugal : les progrès en matière de participation des Roms au processus décisionnel local doivent être soutenus

L’examen des mesures concrètes visant à combattre la discrimination à l’égard des Roms au Portugal et des moyens de favoriser leur participation à la société était au centre d’une visite de deux jours effectuée par  le Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, Nils Muižnieks, à Lisbonne et Torres Vedras les 6 et 7 mars.

« Il est encourageant de voir les changements positifs suscités par la participation de médiateurs roms à l’administration locale et celle de groupes communautaires au processus décisionnel pour s’attaquer à la discrimination, promouvoir un meilleur niveau d’instruction et créer des emplois. Cette approche pragmatique et participative montre que la coopération entre les Roms et la population majoritaire à l’échelon local, facilitée par un solide leadership politique, constitue un bon investissement qui doit être soutenu et pérennisé » a déclaré le Commissaire après avoir visité Torres Vedras. Cette commune est l’une des sept municipalités portugaises à mettre en œuvre un programme de médiation destiné à instaurer de meilleures relations entre les Roms, les autorités locales et la population majoritaire et à soutenir l’autonomisation des Roms. « Le programme est un outil clé pour aider à surmonter des préjugés et stéréotypes bien enracinés et favoriser de meilleures relations entre communautés. Il devrait être poursuivi et étendu à d’autres communes ».


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter