Retour

La Secrétaire Générale adjointe salue l’héritage laissé par le procureur Falcone dans sa croisade contre la mafia

Secrétaire Générale Adjointe Strasbourg 23 mai 2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Gabriella Battaini-Dragoni

Gabriella Battaini-Dragoni

« Giovanni Falcone a montré la voie à suivre en matière de coopération judiciaire et policière internationale contre la criminalité organisée, en faisant sortir ses enquêtes du cadre traditionnel du travail de procureur face à un phénomène criminel qui s’affranchissait des frontières.

Le juge Falcone a fait preuve d’une grande détermination dans la lutte contre les activités transnationales de la mafia : la saisie des avoirs financiers, le recours à des techniques d’enquêtes spécialisées et l’organisation de dispositifs efficaces de protection des témoins.  Son approche stratégique est toujours pertinente aujourd’hui dans la lutte contre la criminalité transfrontalière », a déclaré Mme Gabriella Battaini-Dragoni, Secrétaire Générale adjointe du Conseil de l’Europe, à l’occasion du 25e anniversaire de l’assassinat, près de Palerme, de ce juge italien visionnaire.

« Le Conseil de l’Europe a été le premier à lancer des initiatives juridiques internationales contre les réseaux criminels. C’est pourquoi je saisis l’occasion pour saluer le courage et la bravoure de magistrats qui, comme Giovanni Falcone, ont défendu nos valeurs dans le combat pour la justice et la défense de la primauté du droit », a conclu Gabriella Battaini-Dragoni.

Voir le communiqué de presse - La Secrétaire Générale adjointe salue l’héritage laissé par le procureur Falcone dans sa croisade contre la mafia


Nous suivre Nous suivre

       

Galeries photos Galeries photos
galleries link
Facebook Facebook
@coe sur Twitter @coe sur Twitter