Le Comité des Ministres est l’instance de décision du Conseil de l’Europe. Il se compose des ministres des Affaires étrangères des 47 Etats membres. Emanation des gouvernements où s’expriment, sur un pied d’égalité, les approches nationales des problèmes auxquels sont confrontées les sociétés de notre continent, le Comité des Ministres est aussi, collectivement, le lieu où s’élaborent des réponses européennes à ces défis.

Gardien, avec l’Assemblée parlementaire, des valeurs qui fondent l’existence du Conseil de l’Europe, il est investi d’une mission de suivi du respect des engagements pris par les Etats membres au titre des conventions et normes du Conseil de l’Europe dans le domaine des droits de l’homme, de la démocratie et de l’Etat de droit.

La campagne de lutte contre le discours de haine s’appuie notamment sur la Recommandation N° R (97) 20 sur le "discours de haine" , du Comité des Ministres adoptée en 1997. Il s’agit de la seule définition du discours de haine adoptée au niveau international.

La campagne a été prolongée jusqu’en 2017 dans le cadre du Plan d’action du Conseil de l’Europe sur la lutte contre l’extrémisme violent et la radicalisation conduisant au terrorisme adopté par le Comité des Ministres en mai 2015.