Dernières menaces à la liberté des médias

Filtrer par :
  • Date de saisie
 

Un tribunal ordonne le blocage et la fermeture de sites d’information et de profils d’usagers sur Twitter

Date de saisie 28 sept. 2016 Pays Turquie Catégorie E. Autres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias Source de la menace Etatique Soumis par EFJ/IFJ , AEJ , Index Niveau d'alerte Niveau 2
28 sept. 2016 Turquie E. Autres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias Etatique EFJ/IFJ , AEJ , Index Niveau 2

Dans un jugement datant du 2 août 2016, le tribunal pénal de Gölbaşı (Ankara) a ordonné de rendre inaccessible l’accès à 33 adresses internet (17 comptes Twitter, 1 compte Facebook et 15 sites d’information, dont des profils et des sites gérés par des journalistes) au motif de « protéger le droit à la vie des personnes, à la sécurité et les biens d’autrui, la sécurité nationale ou de maintenir l’ordre public ». Le jugement du tribunal estime que les sites en question font « la promotion du terrorisme, de la violence ou incite à commettre des crimes mettant en péril l’ordre public ou la sécurité nationale ». Contrairement à ces accusations, plusieurs des sites en question gérés par des journalistes professionnels fournissent, selon les Fédérations européenne et internationale des journalistes (FEJ-FIJ), des informations essentielles sur les purges lancées suite à la tentative avortée de coup d’état du 15 juillet et les violations des libertés médiatiques en cours en Turquie.

Le journaliste d'investigation et activiste Grigory Pasko attaqué

Date de saisie 28 sept. 2016 Pays Fédération de Russie Catégorie A. Atteintes à la sécurité et à l’intégrité physique des journalistes Source de la menace Inconnue Soumis par Article 19 , CPJ , EFJ/IFJ , Index , IPI Niveau d'alerte Niveau 1
28 sept. 2016 Fédération de Russie A. Atteintes à la sécurité et à l’intégrité physique des journalistes Inconnue Article 19 , CPJ , EFJ/IFJ , Index , IPI Niveau 1

Aux alentours de midi, le 27 septembre 2016, le Directeur de la Communauté des journalistes d'investigation Grigory Pasko a été attaqué dans la ville de Barnaul (région de l’Altaï) en Russie par deux assaillants inconnus. Il s’en est sorti avec une commotion cérébrale et un hématome sur la moitié du visage. Les hommes ont crié: «Sortez de notre ville!" et l’ont averti qu'ils allaient l'attaquer à nouveau. Pasko a posté sur Facebook à propos de l'attaque et la police l’a envoyé subir un examen médical. La veille, un journal local avait cité un militant nationaliste local désignant Pasko comme un «agent étranger». Des inconnus l’avaient déjà suivi et rôdé autour de son l'hôtel. Pasko a déjà purgé une peine de prison pour laquelle il a été reconnu comme un prisonnier d'opinion par Amnesty International. Il était à Barnaul pour participer à un séminaire sur les techniques d'enquête et de reportage.

Le journaliste azerbaïdjanais Gasimov Farahim Ilqar licencié

Date de saisie 27 sept. 2016 Pays Azerbaïdjan Catégorie C. Harcèlement et intimidation de journalistes Source de la menace Etatique Soumis par EFJ/IFJ , Article 19 , AEJ , Index Niveau d'alerte Niveau 2
27 sept. 2016 Azerbaïdjan C. Harcèlement et intimidation de journalistes Etatique EFJ/IFJ , Article 19 , AEJ , Index Niveau 2

Le journaliste azerbaïdjanais Gasimov Farahim Ilqar, travaillant pour un groupe de médias privés, a été démis de ses fonctions le 12 septembre 2016 après avoir publié une photo sur Facebook montrant le succès d'un rassemblement organisé par le Conseil National des Forces Démocratiques, une organisation regroupant une partie des forces de l'opposition du pays, qui avait été interdit par le gouvernement. Les manifestants protestaient dans le cadre d'un prochain référendum qui pourrait donner plus de pouvoirs et allonger le mandat du président azerbaïdjanais Ilham Aliyev. Le journaliste a dit à la FIJ / FEJ que, le jour suivant la publication de la photo, il avait été congédié par Vusala Mahirgizi, chef du groupe de médias privés APA Holding. Selon Mahirgizi, l'incident avait été signalé à l'Administration présidentielle, la branche exécutive d’Aliyev. Le journaliste a affirmé avoir été licencié sous la pression des autorités publiques. Gasimov Farahim Ilqar travaillait pour APA Holding depuis 2013.

Détention provisoire prolongée pour le journaliste Zoran Bozinovski

Date de saisie 22 sept. 2016 Pays "L'ex-République yougoslave de Macédoine" Catégorie B. Détention et emprisonnement de journalistes Source de la menace Etatique Soumis par EFJ/IFJ Niveau d'alerte Niveau 1
22 sept. 2016 "L'ex-République yougoslave de Macédoine" B. Détention et emprisonnement de journalistes Etatique EFJ/IFJ Niveau 1

Le journaliste macédonien Zoran Bozinovski a passé cinq mois en détention à Skopje, après son extradition de Serbie où il avait déjà passé 18 mois en détention. Il a fallu quatre mois au bureau du procureur de Skopje pour délivrer l'acte d'accusation formel pour présumption d'espionnage, de chantage et d'association de malfaiteurs. Les organisations de journalistes dans le pays, l'Association des journalistes de Macédoine (ZNM-AJM) et le Syndicat des journalistes et travailleurs des médias macédoniens (SSNM), considèrent que la procédure engagée contre Bozinovski ne repose pas sur des preuves matérielles et est politiquement interprétée par le gouvernement macédonien dans le but de faire taire un journaliste qui a couvert de nombreux cas de corruption dans lesquels des fonctionnaires étaient impliqués. AJM et SSNM demandent au tribunal de mettre fin à la détention de Bozinovski et d’abandonner les charges pesant contre lui.

La Grèce réduit de moitié le nombre de licences nationales de télé-diffusion

Date de saisie 21 sept. 2016 Pays Grèce Catégorie E. Autres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias Source de la menace Etatique Soumis par EFJ/IFJ Niveau d'alerte Niveau 2
21 sept. 2016 Grèce E. Autres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias Etatique EFJ/IFJ Niveau 2

Le 30 Août 2016, conformément à une loi récente qui réduit à quatre le nombre de licences nationales de télévision accordées aux diffuseurs privés, le gouvernement grec a lancé une procédure d’adjudication pour quatre des huit licences nationales de télédiffusion privée opérant actuellement. Le gouvernement a affirmé que ce processus permettrait de rétablir l'ordre, dans un secteur endetté et discrédité en raison de ses liens politiques, en luttant contre la corruption et en permettant une meilleure régulation. Après un processus d'appel d'offres de trois jours, le 2 septembre, les quatre licences de 10 ans ont été attribuées avec succès. Ce processus a essuyé les critiques des diffuseurs et de l'opposition qui ont affirmé que le gouvernement tentait de limiter le pluralisme des médias. En février 2016, la Commission européenne a fait part de sérieuses préoccupations au sujet de cette nouvelle loi menaçant le journalisme. L’adjudication va conduire à la fermeture dans les 90 jours des quatre opérateurs TV actuels qui ont échoué à obtenir une licence, y compris certains des plus grands opérateurs de télévision en Grèce. Selon l'Union des journalistes des Journaux quotidiens d'Athènes (JUADN) environ 1.800 journalistes, membres du personnel technique et employés risquent de perdre leur emploi et 3.000 autres travailleurs des médias employés dans l'industrie des médias risquent d’être touchés. The JUADN expresses serious concerns about this new law putting media pluralism at risk and preventing the free flow of ideas and the independence of broadcasters. Le JUADN est sérieusement préoccupé par cette nouvelle loi qui met le pluralisme des médias en danger et empêche la libre circulation des idées et l'indépendance des diffuseurs.

Suites données aux alertes Suites données aux alertes
Afficheur de contenus web Afficheur de contenus web
Afficheur de contenus web Afficheur de contenus web
Afficheur de contenus web Afficheur de contenus web

Ressources récentes :

 

Publications du Conseil de l'Europe

Autres ressources

 

   Contact
Afficheur de contenus web Afficheur de contenus web