Dernières actualités Dernières actualités
Retour

Dîner-débat autour de la réforme du cadre juridique relatif au secteur de l’audiovisuel en Tunisie

Tunis 5 juillet 2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Dîner-débat autour de la réforme du cadre juridique relatif au secteur de l’audiovisuel en Tunisie

Le 1er juin 2017, le Conseil de l’Europe a organisé un dîner -débat réunissant des députés de l'Assemblée des Représentants du Peuple, une représentante du ministère chargé des relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et des droits de l’Homme, des membres de la Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle (HAICA), des représentants de la société civile et du monde académique.

Cet atelier s'inscrit dans le cadre du processus de réforme lancé en Tunisie, du cadre juridique relatif à la régulation du secteur de l’audiovisuel et à la future instance constitutionnelle de la communication audiovisuelle, telle que prévue par la Constitution tunisienne.

Mené dans un esprit de partage d’information et de dialogue, la rencontre a permis aux participants d’échanger sur les garanties de l’indépendance de la future instance et aux conditions nécessaires à l’accomplissement effectif de sa mission. A cet égard, l’importance de maintenir le dialogue entre tous les acteurs et le rôle essentiel des parlementaires dans le processus de réforme législative ont été rappelés.

L’initiative fait suite à plusieurs activités organisées par le Conseil de l’Europe en 2016 avec les députés de l'Assemblée des Représentants du Peuple visant à enrichir leur réflexion autour de la mise en œuvre du droit à la liberté d’expression et des médias en Tunisie dans le contexte de la réforme.

Liens
Actualités liées:

la liberté d’expression la liberté d’expression

« 1. Toute personne a droit à la liberté d'expression. Ce droit comprend la liberté d'opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu'il puisse y avoir ingérence d'autorités publiques et sans considération de frontière. Le présent article n'empêche pas les États de soumettre les entreprises de radiodiffusion, de cinéma ou de télévision à un régime d'autorisations.

2. L'exercice de ces libertés comportant des devoirs et des responsabilités peut être soumis à certaines formalités, conditions, restrictions ou sanctions prévues par la loi, qui constituent des mesures nécessaires, dans une société démocratique, à la sécurité nationale, à l'intégrité territoriale ou à la sûreté publique, à la défense de l'ordre et à la prévention du crime, à la protection de la santé ou de la morale, à la protection de la réputation ou des droits d'autrui, pour empêcher la divulgation d'informations confidentielles ou pour garantir l'autorité et l'impartialité du pouvoir judiciaire. »

Article 10 de la Convention européenne des droits de l'homme

La liberté d’expression par Nicolas Vadot La liberté d’expression par Nicolas Vadot

« Toute personne a droit à la liberté d’expression »

Art. 10 de la Convention européenne des droits de l’homme

Nous suivre Nous suivre