Salle de presse


Retour

Le Comité des Ministres examine la mise en oeuvre des arrêts de la Cour européenne des droits de l'homme

headline Strasbourg 8 juin 2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Le Comité des Ministres examine la mise en oeuvre des arrêts de la Cour européenne des droits de l'homme

Les représentants des 47 États membres du Conseil de l'Europe ont tenu du 6 au 7 juin leur deuxième réunion « Droits de l’Homme » de l’année 2017. Ils ont examiné la mise en œuvre des arrêts et décisions de la Cour européenne des droits de l'homme conformément au rôle de surveillance du Comité des Ministres, en vertu de l’article 46 de la Convention européenne des droits de l'homme.

Les textes adoptés lors de cette réunion concernent : l'Azerbaïdjan, la Belgique, la Bosnie-Herzégovine, la Bulgarie, la Croatie, Chypre, la République tchèque, la Géorgie, la Grèce, la Hongrie, l'Irlande, l'Italie, la Lituanie, la République de Moldova, la Pologne, la Roumanie, la Fédération de Russie, la Serbie, la Slovénie, « l'ex-République yougoslave de Macédoine », la Turquie, l'Ukraine et le Royaume-Uni.

Le Comité a également rendu public la liste des affaires proposées pour un examen plus détaillé lors de sa prochaine réunion « Droits de l’Homme » qui se tiendra du 19 au 21 septembre 2017. Les affaires proposées pour la réunion de septembre concernent l'Albanie, l'Azerbaïdjan, la Bosnie-Herzégovine, la Bulgarie, la Croatie, la France, la Géorgie, la Grèce, la Hongrie, l'Italie, la Lituanie, la République de Moldova, la Pologne, la Roumanie, la Fédération de Russie, la Slovénie, « l'ex-République yougoslave de Macédoine », la Turquie et l'Ukraine.


 nouveau
médias sociaux médias sociaux