Secrétaire Générale Adjointe

Gabriella Battaini-Dragoni

Secrétaire Générale Adjointe

Mme Battaini-Dragoni a été élue Secrétaire Générale adjointe du Conseil de l'Europe par l'Assemblée parlementaire le 26 juin 2012.

Biographie

Mme Battaini-Dragoni est née à Brescia (Italie) le 13 août 1950. Après avoir étudié à l'Université de Venise ou elle a été diplômée en Littératures et Langues étrangères, elle a entrepris des Études Internationales à l'Université de Nice (France) et a été diplômée de l'Institut Européen des Hautes Etudes Internationales.

Une carrière au coeur du Conseil de l'Europe

Mme Battaini-Dragoni a commencé sa carrière au Conseil de l'Europe en 1976 comme Animatrice au Centre Européen de la Jeunesse. En 1981, elle a rejoint la Direction des Affaires Sociales et de la Santé, où elle a travaillé durant plus de dix ans au développement législatif et de politiques dans les domaines de la santé, de l'emploi et de la protection sociale. Elle a été, par la suite, promue Chef de Service à la Direction de l'Education, de la Culture et du Sport. En 1994, elle a rejoint l'Unité de Recherche et de Planification du Conseil de l'Europe, où elle était responsable du Programme d'Activités.

Affaires sociales et économiques

En 1998, Mme Battaini-Dragoni a été nommée Directrice à la Direction générale des Affaires sociales et économiques. A ce poste, elle a réussi à développer une approche du développement social basée sur les droits de l'homme par des activités d'assistance technique et des recommandations de politiques promouvant la lutte contre l'exclusion sociale et l'accès aux droits sociaux.

Elle a activement participé au processus interne de réforme du Conseil de l'Europe et a placé la cohésion sociale au coeur des priorités de l'Organisation après son élargissement, notamment sur la base des décisions prises à l'occasion du 2ème Sommet du Conseil de l'Europe en 1997.

Cohésion sociale

En 2001, Mme Battaini-Dragoni a été nommée Directrice Générale de la Cohésion Sociale. Elle fut la première femme à être nommée à ce rang au Conseil de l'Europe. Ses fonctions incluaient la supervision de la Banque de développement du Conseil de l'Europe, de la Direction des Affaires Sociales et de la Santé, ainsi que de la Direction européenne de la Qualité du Médicament. Au moyen d'une variété d'instruments législatifs, tels que le Code Européen de Sécurité Sociale, de recommandations sur l'Accès aux Droits Sociaux ou encore les activités d'assistante technique, la Direction a contribué à la mise en oeuvre de la stratégie du Conseil de l'Europe sur la Cohésion sociale.

En 2004, à un moment clé dans le processus de renouvellement de l'Organisation, elle a été nommée Directrice Générale de l'Education, de la Culture et du Patrimoine, de la Jeunesse et du Sport. A compter de sa nomination, elle a agi comme facilitateur pour une politique intégrée, rapprochant le plus étroitement possible les différents secteurs de sa Direction générale, mais en créant aussi des synergies entre la Direction Générale de la Cohésion Sociale et la Direction Générale de l'Education, de la Culture et du Patrimoine, de la Jeunesse et du Sport. Son objectif a été de réfléchir à la modernisation du modèle social européen en accordant toute leur place aux facteurs culturels, aux questions de citoyenneté, des politiques de valorisation de la diversité et au potentiel du dialogue interculturel. Dans le cadre du 3ème Sommet Conseil de l'Europe en mai 2005, elle a contribué à la rationalisation et au renouvellement du mandat de l'Organisation dans les domaines de l'éducation, de la culture et du patrimoine, de la jeunesse et du sport, qui maintenant incluent une forte dimension interculturelle.

A partir de 2005, elle a été la Coordinatrice du Conseil de l'Europe pour le Dialogue Interculturel, chargée de la préparation du «Livre blanc sur le Dialogue Interculturel», le premier document de cette sorte au niveau international. Le Livre blanc a été traduit en 16 langues, y compris l'arabe et l'hébreu et disséminé largement aux niveaux national et local. Le Livre blanc préconise, entre autres, le développement de compétences interculturelles par l'éducation formelle et non formelle. A partir de 2008, elle a été la Coordinatrice de la Campagne du Conseil de l'Europe « Dites non à la discrimination », menée en partenariat avec des journalistes et autres professionnels des médias, et qui a abordé les problèmes de discrimination quotidienne envers certains groupes de la population dans un contexte de diversité culturelle croissante.

A la suite de la réforme du Secrétariat du Conseil de l'Europe en 2011, le Secrétaire Général a nommé Mme Battaini-Dragoni Directrice Générale des Programmes, responsable de la supervision du programme biennal d'activités dans le domaine intergouvernemental et de la coordonnation toutes les activités de suivi, de mise en place de normes et de coopération dans les domaines des droits de l'homme, de la démocratie et de l'état de droit.

Mme Battaini-Dragoni a publié sur une grande variété de sujets de politiques éducatives et sociales dans des journaux universitaires francophones ou dans des publications internationales, comme le Journal of Migration and Law, la revue française Revue du Ministères des Affaires Sociales et la Revue Franco-Québécoise Santé, Société et Solidarité. Elle a aussi contribué à deux publications de la Banque mondiale sur l'exclusion sociale et les questions de normes sociales. Elle est fréquemment invitée comme conférencière à la Banque Mondiale, aux Nations Unies, à l'OCDE, à l'OSCE, par la Fondation Anna Lindh, l'ALECSO, l'UNESCO, l'Alliance des Civilisations, et aux réunions de l'Union européenne.

Gabriella Battaini – Dragoni a été élue Secrétaire Générale adjointe en juin 2012 et a pris ses fonctions en septembre 2012.