Secrétaire Générale Adjointe

Gabriella Battaini-Dragoni

Secrétaire Générale Adjointe

Mme Battaini-Dragoni a été élue Secrétaire Générale adjointe du Conseil de l'Europe par l'Assemblée parlementaire le 26 juin 2012.

Discours (Disponibles en anglais)

''Etoiles et Toiles du Cinéma européen''

Strasbourg, 

Chers Ambassadeurs, Monsieur le Directeur, Mesdames, Messieurs,

Je suis heureuse de me trouver parmi vous ce soir dans ce splendide édifice strasbourgeois pour ouvrir la 14e édition de la manifestation « Etoiles et Toiles du Cinéma Européen », désormais bien installée dans le paysage cinématographique alsacien.

Cet événement, qui se poursuivra jusqu'au 5 novembre, est le fruit d'une étroite collaboration entre le Conseil de l'Europe, Eurimages — le Fonds de soutien à la coproduction cinématographique qui fêtera l'année prochaine son 25e anniversaire —, et le cinéma Odyssée de Strasbourg dirigé par M. Faruk Günaltay.

« Etoiles et Toiles » célèbre à la fois le cinéma européen et les valeurs chères à notre institution, notamment celles liées aux Droits de l'Homme. En effet, à l'issue de cette manifestation, deux prix seront décernés : un premier pour récompenser la création artistique de l'œuvre ; et un second en hommage aux Droits de l'Homme.

Au cours des prochaines semaines, « Etoiles et Toiles du Cinéma Européen » vous propose de découvrir — ou de revoir — onze  coproductions européennes qui ont bénéficié du support du Fonds Eurimages. En programmant ces films, le cinéma Odyssée souligne le rôle essentiel joué par Eurimages, qui soutient l'industrie cinématographique européenne et permet la circulation des films dans le monde entier. Depuis sa création, Eurimages a soutenu plus de 1500 coproductions européennes pour un montant total de presque un demi-milliard d'euros.

Avec 36 Etats membres et déjà trois autres sur le point de le rejoindre, Eurimages peut se réjouir du travail accompli depuis le début de son existence. Eurimages peut également se féliciter du succès croissant des films auxquels son Comité de direction choisit d'accorder son appui. Eurimages est un élément clé pour renforcer la diversité culturelle si souvent mise à l'épreuve par la concurrence outre Atlantique, parce qu'il permet à un grand nombre d'œuvres cinématographiques d'exister, notamment des films d'auteur que seul son soutien rend possibles.

Certains des films sélectionnés ont été couronnés de succès et récompensés dans les plus grands festivals cinématographiques. Je pense à la Palme d'Or du Festival de Cannes et l'Oscar du Meilleur Film en Langue Etrangère en 2012 pour « Amour » de Michael Haneke, une coproduction entre la France, l'Allemagne et l'Autriche.

Je pense au Prix d'Interprétation Féminine pour l'actrice Bérénice Bejo et le Prix Œcuménique du Festival de Cannes 2013 pour le film « Le Passé » du réalisateur franco-iranien Asghar Farhadi, qui vient par ailleurs d'être sélectionné pour représenter l'Iran aux Oscars en 2014.

On peut également citer le Prix d'Interprétation Masculine pour l'acteur Mads Mikkelsen au Festival de Cannes en 2012 ; ou le Prix du Cinéma Européen pour « La Chasse »  de Thomas Vinterberg, une coproduction entre le Danemark et la Suède, pour sa contribution européenne au cinéma mondial en 2011.

Enfin, le film que vous allez voir ce soir, « As if I am not there » de la réalisatrice irlandaise Juanita Wilson, est une coproduction entre l'Irlande, la Suède et l' « ex-République yougoslave de Macédoine ».  Adapté d'un livre de l'auteur croate Slavenka Drakulic qui traite des violences faites aux femmes durant la guerre de Bosnie dans les années 90, ce film avait été choisi par l'Irlande pour représenter le pays aux Oscars.

Je vous invite donc à profiter pleinement de l'occasion qui vous est donnée de voir et de partager ces perles du cinéma européen avec votre entourage et à contribuer ainsi à leur succès et à leur circulation.

Je vous remercie.