Bienvenue

Les droits de l'homme ont été un pilier de la construction européenne, incitant les Etats et les peuples à coopérer. Toutefois, les normes élaborées sont encore trop peu mises en œuvre et les belles paroles ne s'accompagnent pas toujours d'actes concrets en faveur des droits de l'homme. Pour que l'Europe tienne ses promesses, il est nécessaire de traiter les défaillances structurelles dans les Etats membres et d'établir, aux niveaux national et local, des politiques durables centrées sur les droits de l'homme.

En tant que Commissaire aux droits de l'homme, j'ai l'intention de m'appuyer sur l'action déjà menée en ce sens. Je m'efforcerai d'être au plus près de la population et de la situation « sur le terrain » ; ma démarche se caractérisera aussi par un dialogue permanent et constructif avec les autorités nationales et une étroite coopération avec les structures nationales des droits de l'homme et les défenseurs des droits de l'homme. Ce n'est qu'en travaillant ensemble que nous pourrons faire des droits de l'homme une réalité pour tous.

Une attention particulière devrait être accordée aux groupes les plus vulnérables, tels que les enfants, les personnes âgées et les personnes handicapées. Il faudrait aussi s'employer plus activement à promouvoir et à protéger les droits des femmes, des minorités et des migrants. Face aux nouveaux défis, qui sont notamment liés à l'évolution rapide de la société de l'information, il est nécessaire d'adopter une approche équilibrée, qui protège la dignité humaine et les libertés fondamentales et favorise la compréhension mutuelle.

En ces temps d'austérité et d'incertitude, il importe plus que jamais que nous marquions notre attachement aux principes des droits de l'homme. Mon intention est de veiller à ce que les pays européens continuent d'accorder un degré de priorité élevé aux droits de l'homme, et de contribuer à mettre en place des politiques plus humaines, qui prennent mieux en compte les intérêts des générations actuelles et futures.