La crise menace les droits de l'homme des jeunes

Carnet des droits de l'homme

Strasbourg 06/03/2014

Les jeunes figurent parmi les groupes les plus durement frappés par la crise économique en Europe. Le chômage des jeunes est en effet un fléau commun à de nombreux pays qui appliquent des mesures d’austérité. Cela dit, il n’y a pas que les droits sociaux et économiques des jeunes qui soient menacés, mais aussi leur droit à l’égalité de traitement et leur droit à la participation, ainsi que leur place dans la société et, plus largement, en Europe. Face à un chômage chronique, beaucoup de jeunes cessent d’espérer un avenir meilleur dans leur pays, de faire confiance à la classe politique et de croire en l’Europe. Ces jeunes sont les grands oubliés des débats sur la crise ; il est grand temps de prendre en compte leurs difficultés en adoptant une approche fondée sur les droits.

Chômage des jeunes et normes du travail

En mars 2014, le taux de chômage des jeunes (de moins de 25 ans) s’établissait à 22,8 % dans les 28 Etats membres du Conseil de l'Europe qui sont aussi membres de l’Union européenne. Les taux les plus élevés s’observaient en Grèce (56,8 %), en Espagne (53,9 %) et en Croatie (49,0 %). Le taux de chômage des jeunes dans l’UE représentait plus du double du taux moyen général (10,5 %). Dans les pays européens non membres de l’UE, le chômage des jeunes dépassait en 2013 la barre des 50 % en Bosnie-Herzégovine, en Serbie et dans « l'ex-République yougoslave de Macédoine », selon les chiffres de l’OIT. (suite...)

Lire en Russe