Réfugiés syriens et droits de l’homme : Une Europe passive face à la crise

Strasbourg, 20/12/2013 – La crise des réfugiés syriens, une des plus graves que le monde ait connues récemment,  a lieu aux portes de  l'Europe, mais elle se heurte à l'indifférence de la plupart des gouvernements européens. La Syrie compte près de 4 millions de personnes déplacées, et quelque 3 millions de Syriens ont quitté le pays depuis le début du conflit. La grande majorité des réfugiés bénéficient de l'hospitalité des pays voisins, dont la Turquie, qui supportent le fardeau de cette crise humanitaire. Pour ce qui est du reste de l'Europe, les réactions se sont limitées jusqu'à présent à apporter une aide humanitaire à certains de ces pays. Mais quand il s'agit de recevoir des réfugiés, l'Europe se montre beaucoup moins généreuse et, souvent, peu empressée de respecter ses obligations en matière de droits de l'homme. (suite)