Réduire au silence les voix qui s’élèvent contre l’homophobie constitue une violation des droits de l’homme

[21/06/12 11:00] Au cours de ces derniers mois, des efforts renouvelés ont été déployés dans certains Etats membres du Conseil de l'Europe pour réduire les voix qui s'élèvent contre l'homophobie et la transphobie au silence. Des lois interdisant de diffuser des informations sur les questions liées aux personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexes (LGBTI) marquent un retour en arrière inquiétant vers une époque révolue où les homosexuels étaient traités comme des criminels. Ces efforts pour restreindre la liberté d'expression et de réunion vont totalement à l'encontre des normes européennes et internationales en matière de droits de l'homme.

Ont été pris pour cibles non seulement les militants LGBTI, mais aussi ceux qui expriment leur solidarité dans la lutte de ces derniers pour l'égalité et ceux qui cherchent à diffuser des informations factuelles sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre. (suite)