Une exposition du Conseil de l’Europe et du Réseau européen des médiateurs pour enfants (ENOC)

Que pensent et ressentent réellement les enfants à propos des effets que les mesures d’austérité ont sur leur vie quotidienne – sur la manière dont ils vivent, étudient, jouent, communiquent avec leurs amis ? Qu’est-ce qui a véritablement changé pour eux depuis la mise en place de ces mesures ? Fait‑on vraiment passer au premier plan les droits des enfants ?
 

En 2014, le Conseil de l’Europe et le Réseau européen des médiateurs pour enfants (ENOC) ont entrepris un tour d’Europe pour sonder les enfants sur cette question et leur permettre de réaliser eux-mêmes des courts-métrages et des animations pour exprimer leurs opinions et leurs sentiments.

 

« Les morsures de l’austérité : les enfants s’expriment » est le résultat de ce processus créatif et enrichissant qui visait à mettre à la disposition des enfants un moyen d’exprimer leurs points de vue. Au total, trente-six enfants et adolescents originaires de huit villes et régions d’Europe (Rome, La Haye, Gand, Athènes, Bruxelles, Glasgow, Preston, Marseille) nous ont fait connaître leurs points de vue en tant que titulaires de droits en réalisant eux-mêmes des courts-métrages et des animations sur l’impact des mesures d’austérité.

Il y a au total 150 million d’enfants qui vivent dans les 47 Etats membres du Conseil de l’Europe. La Stratégie sur les droits de l’enfant place résolument les enfants au cœur des activités du Conseil de l’Europe en matière de droits de l’homme. Protéger les enfants de la violence, leur donner accès aux services et à la justice et encourager les Etats à écouter la voix des enfants et à prendre leur avis au sérieux ne sont que quelques-unes des priorités du Conseil de l’Europe. L’exposition intitulée « Les morsures de l’austérité » porte sur un grand nombre des objectifs les plus stratégiques du Conseil de l’Europe.

En 2014, le Conseil de l’Europe et le Réseau européen des médiateurs pour enfants (ENOC) ont entrepris un tour d’Europe pour sonder les enfants sur cette question et leur permettre de réaliser eux-mêmes des courts-métrages et des animations pour exprimer leurs opinions et leurs sentiments

Regardez les courts-métrages de : Giulio, Jacopo, Valerio, Stefano et Matteo de Rome ; Sabrina, Arielle, Kishan et Rahma de La Haye ; Ashley, Kimberley et Annelies de Gand ; Giannis, Thanoulis, Sakine, Lamaan, Katerina et Spyros d’Athènes ; Shauna, Aklima, Huseyin, Yannis et Loup de Bruxelles ; Emma, Jade, Tamara et Louise de Glasgow ; Kat, David, Will, Robyn et Loren de Preston ; Audrey, Kaïs, Rania et Youcef de Marseille !

partenaires partenaires
nous suivre nous suivre