Réunion informelle des Ministres de la culture: «Le nouveau rôle et les nouvelles responsabilités des ministres de la culture pour initier le dialogue interculturel» - Strasbourg, les 17 et 18 février 2003 

Intervention de Marie Bedard, Affaires internationales et intergouvernementales (Patrimoine canadien)

J’aimerais tout d’abord remercier le Conseil de l’Europe et le Comité Directeur de la Culture (CDCULT) d’avoir organiser cette conférence qui illustre bien leurs efforts en matière de sauvegarde et de promotion de la diversité culturelle et de l’importance du dialogue interculturel

L’honorable Sheila Copps, Ministre du Patrimoine canadien, m’a demandé de vous transmettre ses regrets de ne pouvoir se joindre à vous aujourd’hui. Elle m’a aussi demandé de vous présenter, à titre d’observateur les efforts déployés par le Canada dans le domaine de la diversité culturelle.

Les thèmes de diversité et de dialogue sont fondamentaux au sein d’une société bilingue et multiculturelle comme le Canada qui sans cesse doit poursuivre ses initiatives afin de construire une société inclusive.

Ainsi, nous avons créé un cadre de lois et de politiques qui appuient les démarches du Canada en faveur de la diversité. Au niveau fédéral, nous retrouvons la Charte canadienne des droits et libertés, la Loi canadienne sur les droits de la personne, la Loi sur l'équité en matière d'emploi, la Loi sur les langues officielles, la Loi sur l'équité salariale et la Loi sur le multiculturalisme canadien.

Cependant, garantir l'égalité des chances dans une société diversifiée requiert plus que des mesures constitutionnelles et législatives. Tous les ordres de gouvernement au Canada offrent des programmes qui mobilisent les communautés pour stimuler le dialogue et aider les citoyens et les citoyennes à surmonter les obstacles qui les empêchent de participer pleinement à la société.

Par exemple, le programme du multiculturalisme fait converger les efforts du gouvernement vers les initiatives contribuant à la réalisation des objectifs précis suivants tels que:

- La participation pleine et active des communautés ethniques, religieuses et culturelles à la société canadienne.

- Un dialogue public éclairé et une action communautaire contre le racisme qui facilite les initiatives collectives communautaires et les réactions appropriées aux conflits à caractère ethnique, racial, religieux et culturel et aux activités motivées par la haine.

- L’élimination des obstacles systémiques dans les institutions publiques

Un exemple de nos efforts, à la suite des évènements tragiques du 11 septembre, le Ministère du Patrimoine canadien a établi un comité consultatif des communautés arabes et musulmanes afin d’aborder les préoccupations de ces communautés.

De plus, le Ministère avait tenu des tables rondes partout à travers le Canada au mois d’octobre 2001 afin de permettre aux participants d’exprimer leurs soucis vis-à-vis les répercussions du 11 septembre.

De plus, dans le cadre des engagements pris par le Ministère du Patrimoine canadien de faciliter le dialogue et la diversité, la Ministre organise au printemps, un Forum sur la diversité et la culture qui visera à trouver des moyens pour que les politiques et les programmes du gouvernement du Canada reflètent mieux la diversité canadienne et ne comporte pas de obstacles systémique. Le Forum vise aussi à mieux faire connaître au gouvernement tout le potentiel des communautés culturelles ainsi que les difficultés qu'elles doivent surmonter pour bénéficier des programmes.

Ces initiatives mettent en oeuvre une démarche axée sur la participation des communautés et des organismes intéressés afin de promouvoir la diversité culturelle et le dialogue interculturel, un élément important soulevé dans le projet de Déclaration.

Toutefois, nous sommes conscients que les enjeux du dialogue et de la diversité ne se limitent pas à l’arène nationale. La coopération internationale est également très importante dans ce domaine.

Ainsi, le Canada reconnaît l’importance de développer une nouvelle approche internationale.
Dans un premier temps, le Canada favorise le dialogue international sur l'importance de la diversité culturelle et espère rendre possible un consensus mondial sur le caractère essentiel de la diversité culturelle pour le développement socioéconomique dans le monde. Ceci inclut des partenariats avec des organisations internationales et la société civile.

Le consensus doit reposer sur une vision, des principes et des objectifs communs si l'on tient à universaliser les bienfaits socio-économiques de la diversité culturelle.

Un Nouvel instrument international sur la diversité culturelle peut être l'expression de ce consensus mondial

Le Canada espère travailler de concert avec ces partenaires afin de développer cet Instrument au sein de l’Unesco.

En somme, le Canada dépend de sa capacité de rassembler la diversité de son peuple ayant parfois des différends et d'édifier une société de paix et de dialogue. La philosophie du Canada en matière de diversité repose sur la conviction que l'acceptation et le respect des individus servent les intérêts de la collectivité et favorise l'émergence d'une société plus souple, plus harmonieuse et plus innovatrice.

Je vous remercie de votre attention.