Conférence ministérielle: Définir l'avenir de la politique culturelle européenne - Wroclaw, Pologne, 9-10 décembre 2004  

Terry Davis : Notre action dans le domaine culturel reste primordiale


Photo : Terry Davis, Secrétaire Général du Conseil de l'Europe et Waldemar Dąbrowski, Ministre de la Culture de Pologne (à d.)

[09/12/04] ''La Convention, élaborée aux premières heures de la Guerre froide, a été d’emblée ouverte à tous les Etats européens désireux d’y adhérer. A sa manière, elle ouvrait une brèche dans le rideau de fer et fut un marchepied vers l’adhésion pleine et entière au Conseil de l'Europe'', a déclaré aujourd’hui le Secrétaire Général, à Wroclaw, en dressant le bilan des 50 ans de la Convention culturelle européenne.

L’action culturelle reste fondamentale, a-t-il poursuivi, pour relever les défis présents et faire face à la résurgence des tensions entre diversité et identité culturelles et religieuses.

Le Conseil de l'Europe relèvera ces défis en contribuant à ''l’élaboration de sociétés stables et pacifiques, fondées sur des valeurs communes, et dans lesquelles chacun aura sa place''.

Discours